Benalla, l'affaire sans fin

Mercredi 18 juillet au soir, le Monde lâche une révélation fracassante : l’existence d’une vidéo montrant un collaborateur d’Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, coiffé d'un casque à visière des forces de l'ordre, frappant un homme à terre lors d’une manifestation du 1er mai. Le lendemain, le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire pour violences et usurpation de fonction. On apprend le même jour qu'un autre homme se montrant violent sur la vidéo, Vincent Crase, gendarme réserviste et employé de LREM, avait lui aussi obtenu l'autorisation d'observer cette opération de maintien de l'ordre.

En savoir plus

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent