Birmanie : un coup d'État et une répression sanglante

 
Depuis le putsch militaire du 1er février 2021, où la leader Aung San Suu Kyi a été arrêtée par l'armée, le pays est en ébullition avec des manifestations quotidiennes dans les grandes villes du pays. Des manifestations réprimées extrêmement violemment par l'armée. Au moins 60 civils ont été tués et près de 2.000 personnes arrêtées depuis le 1er février, d'après l'Association d’assistance aux prisonniers politiques. 

En savoir plus