L'affaire Bygmalion

 
Le 27 février 2014, "Le Point" accuse Jean-François Copé d'avoir favorisé l'agence de communication Bygmalion, fondée par ses proches Guy Alvès et Bastien Millot, durant la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, via sa filiale événementielle Event and Cie. Des millions seraient en jeu. Jean-François Copé démissionne de la présidence de l'UMP. 

En savoir plus