La France face à une 3e vague d'ampleur

 
Les autorités sanitaires nous prévenaient dès l'automne. Incitation au port du masque dans les lieux clos, puis dans la rue, mise en place du couvre-feu et de confinements locaux. Rien n'y a fait. La France ne s'en sort pas, surpassant audébut du printemps les indicateurs de la fin du mois de novembre. Au point que le Premier ministre Jean Castex a reconnu que le pays traversait "une forme de troisième vague" de l'épidémie. Une reprise qui doit principalement à l'irruption des variants, notamment britannique, particulièrement contagieux, et qui saturent les centres de dépistage et surtout les services de réanimation. Le 31 mars, Emmanuel Macron a placé toute la France sous des mesures restrictives dans le but de casser la vague qui submerge le pays. 

En savoir plus