La colère des Gilets jaunes

 
Conjoncture et hausse de la taxe carbone : ce sont les premières raisons qui ont poussé Gilets jaunes sur les rond-points et dans les rues en novembre 2018. Après deux semaines, le gouvernement annule la hausse, mais le mouvement met en avant d'autres revendications, bien plus larges : revitalisation de la démocratie via le référendum d'initiative citoyenne, hausse du pouvoir d'achat, lutte contre l'injustice fiscale. 

En savoir plus