Jean-Luc Mélenchon, un dérapage complotiste ?

 
Ses propos liant terrorisme et élection présidentielle suscitent l'indignation. À un an du scrutin auquel il concourt, Jean-Luc Mélenchon prédit, dimanche 6 juin, qu'un "événement gravissime" viendrait perturber le scrutin de 2022, rappelant notamment les précédents de 2012 - la série d'attentats de Mohamed Merah - et 2017 - l'assassinat du policier Xavier Jugelé. Le lendemain, lundi 7 juin, le leader de la France Insoumise reprend la parole, non pour tempérer ses déclarations, mais pour annoncer le dépôt d'une plainte visant une vidéo - supprimée depuis - d'un youtubeur populaire de la "fachosphère" mettant en scène une attaque armée fictive contre un électeur de LFI. Une séquence qualifiée "d'appel au meurtre" par Jean-Luc Mélenchon. 

En savoir plus