Le grand rendez-vous de Florent Manaudou le couche-tard

Sûr de sa force. Sûr de pouvoir contenir les velléités d’Andreï Govorov, qui l’a battu sur 50m cet été (21’’93 contre 22’’11 pour Manaudou), début juillet à Vichy, où les nageurs étaient autant en quête de réglages qu’émoussés par de lourdes charges de travail physique en amont du rendez-vous olympique.

En savoir plus

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent