Référendum historique sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie

 
Vingt ans après la signature de l'accord de Nouméa, la Nouvelle-Calédonie, appelée aux urnes une première fois en novembre 2018, a été de nouveau convoquée dans les bureaux de vote afin de se prononcer par référendum sur son autodétermination. Une étape majeure du processus de décolonisation de cette collectivité territoriale du Pacifique Sud contrôlée par la France depuis 1853. Le 4 octobre, pour la seconde fois, le non à l'indépendance l'emporte avec 53% des voix, un score en recul de plus de trois points en deux ans. 

En savoir plus