Le mystérieux empoisonnement d'Alexeï Navalny

 
Hospitalisé jeudi 20 août à sa descente d'avion à Omsk, en Sibérie occidentale, l'opposant russe Alexeï Navalny est plongé dans un coma artificiel en raison de la gravité de son état de santé. Ses proches crient à l'"empoisonnement intentionnel". Deux jours plus tard, alors que la communauté internationale presse Moscou de le laisser quitter le pays afin d'être soigné, l'avocat de 44 ans est finalement évacué samedi matin vers l'Allemagne, au terme d'un bras de fer entre son entourage et les autorités. Après une batterie d'examens à Berlin, les médecins concluent lundi à une intoxication par "une substance du groupe des inhibiteurs de la cholinestérase". Une enzyme qui, trop fortement dosée, peut se révéler très dangereuse et produire également des agents neurotoxiques puissants, du type de l'agent innervant Novitchok. 

En savoir plus

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent