Alcool : voici la carte des régions françaises où l’on boit le plus

Bien-être

ALCOOLISME – Santé Publique France a dévoilé ce mardi le classement des régions françaises où la consommation quotidienne d’alcool est la plus importante. L’Occitanie est en tête, devant la Nouvelle-Aquitaine et les Hauts-de-France.

Alors que le "mois sans alcool" bat son plein, Santé Publique France publie ce mardi un "palmarès" de la consommation d’alcool dans les régions françaises. En moyenne, 10% des Français boivent quotidiennement de l’alcool, mais ce chiffre varie selon les régions. Trois d'entre elles se distinguent particulièrement par une consommation plus fréquente. Il s’agit de l’Occitanie, où 12,6% des habitants boivent chaque jour de l’alcool, de la Nouvelle-Aquitaine (12,3%) et des Hauts-de-France (11,5%). Ces données datent de 2017 et concernent uniquement les adultes âgés de 18 à 75 ans.

En revanche, la consommation quotidienne d’alcool "est significativement moins fréquente en Île-de-France (7,1%), en Normandie (7,9%) et dans les Pays de la Loire (8,1%)", relève Santé Publique France. Globalement, elle est en baisse partout dans l'Hexagone depuis 2000, notamment "en Occitanie, en Nouvelle Aquitaine et en Île-de-France", note l’agence nationale.

Lire aussi

32,5% des adultes boivent de l’alcool chaque semaine

Pour ce qui est de la consommation hebdomadaire d’alcool, les chiffres sont plus élevés. Ainsi, près d’un tiers des Français (32,5%) consomment de l’alcool au moins une fois par semaine. C’est même 43,5% en Bretagne. Les régions d’outre-mer n’échappent pas à la règle. Près de la moitié des Martiniquais (47,7%) et des Guyanais (43,4%) sont dans ce cas. Les alcoolisations ponctuelles importantes (6 verres ou plus en une seule occasion) sont elles en hausse, particulièrement en Bretagne (20,5%) et en Auvergne Rhône-Alpes (17,3%).

"Ces données confirment les tendances observées en Europe", affirme Santé publique France. "Les comportements tendent à s’uniformiser. Ainsi, en France, on note une consommation régulière plus faible et une augmentation des consommations ponctuelles importantes".

En vidéo

Faut-il craindre les bières à forte teneur en alcool pour la santé des jeunes ?

Des passages aux urgences directement liés à l’alcool

Si l’alcool est à consommer avec modération, les risques pour la santé sont bien connus. De nombreux passages aux urgences directement liés à l’alcool ont d’ailleurs été recensés en 2017. "Pour les hommes, en moyenne quotidienne et suivant les régions, entre 1,2% et 3,1% des passages aux urgences sont en lien direct avec une consommation d’alcool", alerte Santé publique France. Ce chiffre monte même à 7,3% pour l'île de la Réunion ! Les femmes sont moins concernées : entre 0,3% et 1,4% des passages aux urgences y sont liés.

"Tous sexes confondus, les personnes âgées de 45-60 ans sont davantage concernées par ces passages aux urgences liés à l’alcool. Il s’agit en majorité d’intoxications éthyliques aiguës". Santé publique France rappelle que le repère de consommation pour limiter les risques est de maximum "10 verres par semaine, 2 verres par jour et des jours dans la semaine sans consommation". 

Sur le même sujet

Et aussi