La SNCF refuse de rembourser, les abonnés du TGV en colère

Malgré les épisodes de confinement, la SNCF a toujours prélevé ses abonnés. Cependant, la compagnie ne parle pas d'un éventuel remboursement face à la colère de certains de ses abonnés.

En télétravail forcé depuis deux mois, Xavier ne prend plus son TGV depuis Le Mans jusqu'à Paris. Mais il doit continuer à payer son abonnement, un montant qui s'élève à 450 euros par mois. La SNCF a divisé par deux le tarif des abonnements en novembre, mais aucun geste commercial n'a été fait pour décembre. D'après Xavier, en considérant qu'on a été déconfiné vers le 15 décembre, on n'a donc pas eu un service normal sur tout le mois. Il pense de ce fait qu'on ne peut pas imposer aux abonnés qui n'ont pas suspendu leur abonnement d'être prélevés à 100%.

Toute l'info sur

Le 13h

La compagnie ferroviaire se défend en affirmant qu'il y a toujours eu assez de train pour ses clients durant la période de confinement. En effet, 30% des TGV circulaient en novembre et 100% depuis le 13 décembre. Dans une gare parisienne, ce mardi matin à l'arrivée des trains, nous n'avons croisé que des abonnés satisfaits, même si on leur parle des abonnements du mois de novembre. "J'ai voyagé à peu près normalement pendant la période novembre-décembre", dit un passager, qui considère donc qu'il n'y a de son côté pas "lieu de demander de remboursement" pour cette période.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid dans le XV de France : le protocole sanitaire a été "respecté", assure Jean-Michel Blanquer

Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné pour 4 week-ends, mesures renforcées dans 22 autres départements

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Séisme en Nouvelle-Zélande : alerte au tsunami en Nouvelle-Calédonie et dans tout le Pacifique