INFO LCI - Les Bleus étaient bel et bien attendus à l'hôtel de Crillon lundi soir

COUPE DU MONDE 2018

à lire et à regarder sur

Toute L'info sur

Coupe du monde de football 2018 en Russie

INFO LCI - Alors qu’ils étaient attendus à l'hôtel de Crillon lundi soir après leur descente des Champs-Elysées et leur réception au palais présidentiel, les Bleus n’y sont pas allés. Or, selon nos informations, ils y étaient bien attendus. Les salons historiques de l'établissement avaient été préparés pour la venue des champions du monde.

Lundi soir après leur descente des Champs-Elysées et leur réception à l’Elysée, les Bleus devaient terminer la soirée en famille à l’hôtel de Crillon, place de la Concorde. Mais ils ne sont jamais venus. Tard dans la soirée, les forces de l'ordre ont donc dû évacuer les supporters qui s'étaient rassemblés sous les fenêtres de l'établissement dans l'espoir d'apercevoir les champions du monde. 


Ce mardi matin sur franceinfo, au lendemain de ce couac, le chef de presse de l'équipe de France Philippe Tournon a assuré que cette soirée au Crillon n’avait "jamais" été programmée par le staff des Bleus. Il a expliqué ne pas savoir d'où était partie cette rumeur, et il a déclaré qu'il aimerait qu’on lui dise "qui, quand, comment, au nom de qui a été annoncé officiellement qu’il y aurait quelque chose au Crillon". "Il faut être très clair : à partir du moment où un certain nombre de festivités ont été envisagées, l’équipe de France, son staff, ses joueurs, on n’a plus rien dirigé" a-t-il ajouté.

En vidéo

La joie des Bleus à l'Elysée

Les salons historiques de l'hôtel étaient prêts

Or selon nos informations, les Bleus devaient bien se rendre au luxueux hôtel situé placé de la Concorde, comme les équipes de France 1998, 2000 et 2006 avant eux. Toujours d'après nos informations, le personnel de l'hôtel avait fait tout le nécessaire pour les recevoir, et les salons historiques étaient prêts à accueillir les joueurs. Les services de restauration du Crillon avaient même été fermés pour l'occasion, et les dispositifs nécessaires avaient été pris en matière de sécurité.  


Un peu plus tôt dans la journée, Christopher Hache, chef exécutif de l'hôtel de Crillon, avait posté le message suivant sur son compte Instagram, corroborant nos informations : "Merci équipe de France de nous faire revivre de telles émotions... Et de deux ! Un grand bravo on vous attend à la maison pour fêter cela."

Certains membres des Bleus ont toutefois fait leur apparition plus tard dans la soirée, à l'instar d'Hugo Lloris, Raphaël Varane, Didier Deschamps, Guy Stephan, Antoine Griezmann et Olivier Giroud. Ce mardi matin, ce dernier était d'ailleurs interrogé par BFMTV depuis une terrasse de l’hôtel, laissant supposer qu'il y avait bien passé la nuit. Tout comme le sélectionneur des Bleus, qui est venu saluer les quelques supporters présents devant le Crillon ce mardi matin.

En vidéo

Equipe de France : Deschamps vient saluer les fans devant l'hôtel Crillon

Un démenti très tardif

La venue des joueurs de l'équipe de France dans ce grand hôtel dont une terrasse donne sur la place de la Concorde avait été annoncée dans la presse dès samedi. Le Parisien avait écrit en page 3 de son journal, dans un article intitulé "Les Bleus finiront au Crillon", "les Bleus et leurs familles passeront enfin la soirée à l’Hôtel De Crillon". 


Même l’AFP, dans une dépêche  postée à 18h33 lundi, écrivait : "Les Bleus doivent ensuite être reçus par le président de la République à l’Elysée, avant d’être accueillis à l’hôtel de Crillon". Et lundi soir, tous les médias avaient envoyés des journalistes sur place, tous y attendaient les joueurs. Ces informations ont été démenties très tardivement par le compte Twitter officiel de l'équipe de France. "Les joueurs sont à l'Elysée et y restent pour la soirée. Aucun rendez-vous dans un grand hôtel ou palace parisien ne suivra ce rendez-vous" a-t-on pu lire à... 20h36. 

D'ailleurs même à l'Elysée, la confusion a régné après l'arrivée des Bleus en début de soirée. Alors qu'ils devaient ressortir par la cour d'honneur où des enfants les attendaient pour se faire dédicacer maillots et drapeaux, les joueurs se sont éclipsés en douce, par une porte secondaire. Des taxis sont venus récupérer les champions du monde, qui se sont dispersés dans la capitale, à l'exception donc de ceux qui se sont bien rendu.... au Crillon.

Sur le même sujet

Et aussi