"Les Olympiades" : de quoi parle le nouveau film de Jacques Audiard en compétition à Cannes 2021 ?

ZOOM – Palme d’or en 2015 avec "Dheepan", le cinéaste français Jacques Audiard fera son retour sur la Croisette en juillet prochain avec "Les Olympiades", libre adaptation des romans graphiques de l’auteur américain Adrian Tomine.

Les journalistes parisiens n’ont pas pu s’empêcher de sourire lorsque le délégué général Thierry Frémaux a expliqué, durant la conférence de presse du 74e Festival de Cannes, ne pas savoir pourquoi le nouveau film de Jacques Audiard, en lice pour la Palme d’or, s’intitulait Les Olympiades. Vite informé, le Lyonnais a rectifié le tir en expliquant que ce titre faisait référence au quartier du même nom dans le XIIIe arrondissement de la capitale. 

Il faut dire que c’est là que le cinéaste français a tourné fin 2020 ce drame librement inspiré des romans graphiques de l’auteur américain Adrian Tomine, disciple de Daniel Clowes, également connu pour ses illustrations à la fois drôles et mélancoliques pour le New Yorker.

Le film raconte les amours multiples de quatre personnages, trois filles et un garçon, interprétés par Lucie Zhang, Makita Samba, Jenhny Beth, alias Camille Berthomier, la chanteuse du groupe franco-anglais Savages, et Noémie Merlant, la star de Portrait de la jeune fille en feu de la réalisatrice Céline Sciamma. Cette dernière a co-signé le scénario avec Léa Mysius, la réalisatrice de Ava.

Toute l'info sur

Le Festival de Cannes de retour après un an de pandémie

Son premier film en noir et blanc

Quatre ans après sa parenthèse américaine réussie avec le western Les frères Sisters, dans lequel il dirigeait Joaquin Phoenix, Jake Gyllenhaal et John C. Reilly, Jacques Audiard retrouve donc la France et un récit inscrit dans la société actuelle. Avec une grande première dans sa filmographie puisqu’il a tourné intégralement en noir en blanc.  

"Moi, jusqu’à vingt-cinq ans, ma culture cinématographique est faite pour moitié, sinon plus, de films en noir et blanc", expliquait-il en janvier 2020 dans la revue "Le Grand Continent". "Le public n’est tellement plus accoutumé à l’effort d’imagination que représente le noir et blanc qu’il ne sait pas comment réagir", ajoutait-il, avouant rêver de s'y frotter un jour, admiratif du travail d'Alfonso Cuaron sur Roma. C'est donc chose faite...

Lire aussi

Le fils de Michel Audiard, âgé de 69 ans, est un habitué de la Croisette puisqu’il y a présenté plusieurs de ses films. Il y a notamment décroché le Grand Prix du jury pour Un Prophète avec Tahar Rahim en 2009 et la Palme d’or pour Deephan, en 2015. Il y avait également présenté De rouille et d’os avec Marion Cotillard et Mathias Schoenaerts, en 2012. Les Olympiades est attendu en salles le 27 octobre prochain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

EN DIRECT - Olivier Véran : "Le pass sanitaire, nous y mettrons fin à la minute où nous le pourrons"

Manifestations contre le pass sanitaire samedi dans toute la France: à quoi s'attendre?