EN DIRECT - Attaque au couteau à Londres : l'hommage de Johnson, Corbyn et Khan

International

ATTENTAT - Une attaque à l'arme blanche au London Bridge, dans le centre de la capitale britannique, a fait au moins deux morts ce vendredi. Une attaque rapidement considérée comme terroriste par la police, et revendiquée par Daech. Le suspect a été abattu. Ce lundi, un hommage a été rendu aux victimes. Suivez les dernières informations.

Live
Rafraichir

HOMMAGE


Un hommage était rendu lundi aux victimes de l'attentat de London Bridge, qui a fait deux morts et trois blessés. Le Premier ministre Boris Johnson, le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn et le maire de Londres Sadiq Khan ont observé une minute de silence au début d'une cérémonie dans le centre de la capitale britannique.

ACCUSATIONS


Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson est accusé d'utiliser à des fins politiques l'attentat meurtrier de Londres, à quelques jours des législatives.

MESURES


Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est engagé dimanche 1er décembre à instaurer des peines plancher et à abolir les libérations anticipées pour les personnes condamnées pour terrorisme. Sur la BBC, il a indiqué que les cas d'"environ 74" autres condamnés pour terrorisme ayant également bénéficié d'une libération anticipée seraient examinés "pour assurer qu'ils ne constituent pas une menace". 

VICTIMES


Plusieurs victimes de l'attaque au couteau commis sur le London Bridge sont liées à l'université de Cambridge. Dans un communiqué, Stephen Toope, le vice-chancelier de l'université anglaise, a annoncé que Jack Merritt, un coordonnateur de cours, et une ancienne étudiante ont été tués. Un membre du personnel de l'établissement figure aussi parmi les trois personnes blessées.

REVENDICATION


Le groupe État islamique a revendiqué la paternité de l'attentat au couteau commis sur le pont de Londres, a indiqué son organe de propagande, dans l'après-midi, ce samedi.

VICTIMES HOSPITALISÉES


"L'état de santé du patient qui a été gravement blessé sur le London Bridge s'est amélioré", indique le NHS.  Trois personnes sont toujours hospitalisées, "deux sont dans un état stable, et une autre est moins gravement touchée", a expliqué  Simon Stevens, un des responsables du NHS.

CONFÉRENCE DE PRESSE 


"Nous n'avons trouvé absolument aucune preuve qui démontrerait qu'une autre personne est impliquée", explique ce samedi, le chef de l'antiterrorisme britannique, Neil Basu, à l'occasion d'un point presse organisé devant Scotland Yard. 


Trois personnes sont encore hospitalisées. Tandis qu'un homme et une femme ont perdu la vie durant le périple meurtrier du suspect qui a été abattu sur le London Bridge.  


Par précaution, des patrouilles de police ont été déployées à travers Londres. M. Basu a exhorté le public à demeurer "vigilant", "mais pas alarmé". 

TERRORISME


Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est engagé ce samedi 30 novembre à revoir le système des libérations anticipées, au lendemain d'une attaque menée par un ex-prisonnier condamné pour terrorisme, en liberté conditionnelle, qui a tué deux personnes à coups de couteau à Londres.


"Quand des gens sont condamnés à un certain nombre d'années en prison, ils devraient purger chaque année de cette condamnation", a-t-il déclaré sur les lieux de l'attaque. "Il ne fait aucun sens pour notre société de libérer de manière anticipée des personnes qui ont été condamnées pour des infractions terroristes, des crimes violents. Je dis depuis longtemps que ce système ne marche tout simplement pas".

GOUVERNEMENT 


Le gouvernement britannique a promis ce samedi 30 novembre, de faire la lumière sur les circonstances ayant permis à un ex-prisonnier condamné pour terrorisme, en liberté conditionnelle, de tuer deux personnes à coups de couteau à Londres.


"Après tout événement de ce genre, il doit y avoir - et il y a toujours - une évaluation complète et une tentative de tirer les leçons", a déclaré le secrétaire d'Etat chargé de la Sécurité, Brandon Lewis, sur la BBC. Il a refusé de dire si l'attaque constituait un "échec" pour les autorités.

MESSAGE DE BUCKINGHAM PALACE


"J'exprime mes profonds remerciements à la police et aux services d'urgence, ainsi qu'aux personnes courageuses qui ont risqué leur vie pour aider et protéger autrui de manière désintéressée", écrit la Reine Elizabeth II. 

PROFIL


Au moment de sa condamnation , le juge avait déclaré qu'Usman Khan était un "djihadiste sérieux" qui "ne devrait pas être libéré tant qu'il constituait une menace pour le public", rapporte The Telegraph. 

Attaque au couteau à Londres : que sait-on sur l'assaillant, déjà condamné pour terrorisme ?

TERRORISTE


L'assaillant qui a tué au moins deux personnes était connu des services de sécurité et lié à des "groupes terroristes islamistes", a indiqué l'agence de presse Press Association citant une source sécuritaire.


Selon des médias britanniques, il portait un bracelet électronique après avoir bénéficié d'une remise en liberté conditionnelle à la suite d'une condamnation pour terrorisme. Le journal The Times, citant des sources gouvernementales, a précisé qu'il participait vendredi à une conférence organisée par l'université de Cambridge sur la réhabilitation des prisonniers dans le Fishmonger's Hall, un bâtiment à l'extrémité nord du London Bridge où l'attaque a commencé d'après la police.


Avant le début d'une réunion du comité de crise du gouvernement ("Cobra") dans la soirée, le Premier ministre Boris Johnson a dit avoir souligné "depuis longtemps" que "c'est une erreur de permettre aux criminels violents de sortir de prison de manière anticipée". 

VICTIMES


L'une des trois personnes hospitalisées est dans un état "critique mais stable". "Une deuxième personne est dans un état stable, et une troisième a des blessures moins sévères", a indiqué Simon Stevens, chef du service public de santé britannique (NHS).

DÉCÈS


La police londonienne confirme que l'attaque  a fait deux morts et trois blessés. "C'est avec le coeur lourd que je dois vous informer qu'en plus du suspect qui a été abattu par la police, deux blessés dans cette attaque à London Bridge ont perdu la vie", a indiqué la patronne de Scotland Yard, lors d'une conférence de presse.

 

RÉUNION 


Le comité de crise du gouvernement britannique, le comité "Cobra", doit se réunir ce soir à 21h30, selon le porte-parole du Premier ministre Boris Johnson.

VICTIMES


Selon les médias britanniques, l'attaque perpétrée en début d'après midi a fait deux morts. La BBC et le Telegraph notamment ont donné cette information. 

GARE DE LONDON BRIDGE


La station de London Bridge est rouverte mais le trafic peut rester perturbé

BORIS JOHNSON


Le Premier ministre, Boris Johnson, annonce qu'il suspend sa campagne. Des élections législatives doivent se tenir au Royaume-Uni le 12 décembre. 

APPEL À LA VIGILANCE


La police appelle les Londoniens à la vigilance et indique avoir renforcé ses patrouilles de police.

SADIQ KHAN


Toujours lors de sa prise de paroles face aux journalistes, le maire de Londres a confirmé que plusieurs des personnes poignardées lors de l'attaque sont "grièvement blessées".

SADIQ KHAN


Lors d'un point-presse, le maire de Londres Sadiq Khan a également tenu à remercier les personnes présentes sur les lieux de l'attaque, qui ont "bravé le danger", notamment l'homme qui a réussi à maîtriser et désarmer l'individu.

BORIS JOHNSON


Le Premier ministre Boris Johnson a tenu à remercier les services de secours et la bravoure des riverains ayant neutralisé le terroriste de l'attaque à London Bridge.

PRÉCISIONS


Selon le porte-parole de la police londonienne, qui s'est exprimé durant un point-presse, le suspect a été abattu par la police et était équipé d'un engin explosif factice. "Nous considérons désormais cette attaque comme un acte terroriste" a-t-il poursuivi.

TRANSPORTS


"La station de métro London Bridge est fermée. Les trains ne s'arrêtent pas à cette station" a précisé le compte Twitter de la police des transports britannique.

RÉACTION


Le leader du parti travailliste Jeremy Corbyn a également réagi à l'attaque sur Twitter. "Mes pensées vont à ceux touchés par l'attaque" a-t-il écrit.

SADIQ KHAN


Le maire de Londres Sadiq Khan a réagi à l'attaque dans un long communiqué et a tenu à remercier le travail des policiers et des services de secours. "Nous devons et nous resterons déterminés à tenir bon et rester unis face à la terreur. Ceux qui cherchent à nous attaquer et nous diviser n'y arriveront jamais" a-t-il déclaré.

BLESSÉS


Selon la Metropolitan Police, plusieurs personnes ont été poignardées lors de l'attaque à London Bridge.

POLICE


Dans un nouveau tweet, la police annonce que la nature de "l'incident" à London Bridge reste "incertaine" et qu'il est pour le moment traité, par précaution, comme "un acte terroriste".

ATTAQUE


Ce vendredi, la police londonienne est intervenue au London Bridge, à Londres, après une attaque à l'arme blanche. Un homme a été arrêté alors que plusieurs blessés seraient à déplorer.

Sur le même sujet

Et aussi