VIDEO - Le chanteur Rachid Taha est mort à l’âge de 59 ans

TRISTESSE - Révélé en France avec le groupe Carte de séjour, le chanteur algérien Rachid Taha est décédé d'une crise cardiaque à son domicile parisien dans la nuit de mardi à mercredi. Il avait 59 ans.

Le grand public l’avait découvert en 1986 grâce à la reprise de Douce France de Charles Trenet, par son groupe Carte de séjour. Le chanteur algérien Rachid Taha, 59 ans, a succombé à une crise cardiaque dans la nuit du 11 au 12 septembre à son domicile des Lilas, en région parisienne. Une information confirmée par sa famille auprès de l’AFP.


En solo, le natif de Saint-Denis-du-Sig, près d’Oran, avait publié 10 albums mélangeant rock, punk, raï et électro, chant en français, en anglais et en arabe.  En 1998, l'album live "Un, deux, trois soleils", enregistré à Bercy avec Faudel et Khaled, avait rencontré un grand succès.

Un nouvel album à paraître en fin d'année

Bête de scène, Rachid Taha mélangeait les cultures avec gourmandises. Mais il réfutait l'expression "world music". "Quand j'entends world, j'entends tiers-monde, j'entends pays en voie de développement", expliquait-il en 2000 au quotidien suisse "Le Temps". "C'est un terme qui a toujours sonné bizarre dans ma tête. Une définition purement commerciale." 


"Quand David Bowie joue des morceaux d'inspiration orientale, il est un rocker avant-gardiste", ironisait-il (...) Quand un Africain, qui réside depuis son enfance en Europe, fait la même chose, il reste un artiste world." 


"Zoom",  son dernier album en date, était sorti en 2013. En 2016, il avait reçu une Victoire de la musique pour l'ensemble de sa carrière. Il s’apprêtait à publier un nouvel opus à la fin de l’année.

Outbrain
Outbrain

Sur le même sujet

Plus d'articles