100.000 places de plus en service civique : qui peut s'inscrire ? Quelle indemnisation ?

Population

MODE D'EMPLOI - Le gouvernement a présenté ce jeudi 23 juillet son "plan jeune" pour favoriser l'emploi des nouveaux arrivants sur le marché du travail. Parmi les mesures annoncés, 100 000 places supplémentaires en service civique. Qui est concerné ?

Pour faire face à l'arrivée massive de 750 000 jeunes sur le marché du travail à la rentrée, le gouvernement a présenté ce jeudi 23 juillet son "plan jeune" à 6,5 milliards d'euros sur deux ans. "Du jamais vu" selon Jean Castex, avec, comme mesure phare, une aide de 4 000 euros pour favoriser 450 000 embauches d'ici janvier. 

Parmi les autres annonces, le gouvernement propose également 100 000 places supplémentaires en service civique. "C'est un geste inédit : on en fera 20 000 dès septembre, 80 000 en janvier. C'est un effort très conséquent parce qu'aujourd'hui [en France], on a 140 000 services civiques. (…) Avec le service civique, on acquiert des compétences, on met un pied dans l'emploi et on fait un travail très utile en cette période", avait déjà déclaré Emmanuel Macron ce mercredi lors d'un déplacement à Chambord.

Lire aussi

Une mission de 6 à 12 mois réservée aux 16 et 25 ans

Créé en 2010 par Martin Hirsch, alors ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et de la Vie associative, le service civique est un dispositif qui encourage l'engagement citoyen et la mixité sociale. Il propose aux jeunes de 16 à 25 ans (et jusqu'à 30 ans pour ceux en situation de handicap), issus de tous les milieux, de s'engager entre 6 et 12 mois pour une mission au service de la collectivité. Le but : transmettre les valeurs républicaines et renforcer le lien social. 

Accessible sans condition de diplôme ni d'expérience professionnelle, le service civique s'effectue en France et à l'étranger dans neuf domaines d'action : solidarité, environnement, sport, culture, éducation, santé, intervention d'urgence, mémoire et citoyenneté et aide humanitaire. Favoriser l’accès à des activités culturelles pour des jeunes en difficulté, accompagner des personnes sans-abri, aider sur des chantiers de restauration de sites historiques ou encore organiser des ciné-débats, les missions sont très variées. 

Entre 580,62 et 688,30 euros par mois

Du point de vue financier, le dispositif est indemnisé entre 580,62 euros et 688,30 euros par mois, selon les situations. 

Pour en bénéficier, c'est simple. Il suffit de s'inscrire sur le site service-civique.gouv.fr et de créer un profil.  Vous pouvez alors postuler à une mission qui vous intéresse. Si votre candidature est retenue, l'organisme concerné vous recontacte pour passer un entretien. Des orientations personnalisées sont également proposées pour ceux qui le souhaitent. 

Si le service civique ne garantit pas un emploi à son issue, c'est une bonne expérience qui peut être valorisée auprès des recruteurs. Il peut également représenter une bonne alternative pour les jeunes qui n'auraient pas obtenu de proposition d'orientation sur la plateforme Parcoursup ou qui sont désireux d'acquérir une expérience professionnelle. Ou qui ont tout simplement envie de se rendre utile.  

Sur le même sujet

Et aussi