François Morel, le maître des appeaux

Parler aux oiseaux, François Morel le fait quotidiennement grâce aux appeaux, des instruments qu'il fabrique et exporte dans le monde entier.

Son souffle à lui, c'est le chant des oiseaux, tantôt à la mésange, tantôt au hibou. François Morel parle couramment une centaine de langues mystérieuses. "Il y a l'oiseau qu'on ne voit pas et on sait qu'il est là. Et quand on lui parle, il répond", explique-t-il. Une conversation entre l'Homme et les oiseaux rendue possible grâce à ces petits traducteurs en bois fabriqués par François : les appeaux.

Toute l'info sur

Le 13H

Sa passion sonore naît au cœur de l'enfance, à la croisée des chemins avec un chasseur venu tuer des grives. "J'avais cinq ou six ans et cela ne m'a vraiment pas plu. Puis il m'a dit : regarde, c'est avec ça que je les attire. Il m'a donné un truc en cuir, qui était un appeau. Ça a commencé comme ça et je n'ai pas arrêté", raconte-t-il. Mais jamais un appeau de François ne trompera l'oiseau pour lui faire rencontrer un fusil.

Ces petits pipeaux, comme il les appelle, attirent les oiseaux, mais aussi désormais les scientifiques. Avec les années, François approche de la perfection. De son atelier caché dans un petit village de la Drôme, il a conquis le monde avec ses petits chefs-d'œuvre. Ces oiseaux de bois sont devenus, eux aussi, migrateurs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Décès de Gaspard Ulliel : ce que l'on sait sur les circonstances de l'accident de ski

Disparition de Gaspard Ulliel : qui est sa compagne Gaëlle Pietri, mère de leur fils Orso ?

EN DIRECT - Restrictions sanitaires : Jean Castex et Olivier Véran détailleront le calendrier de levée des mesures à 19h

Grève des enseignants : à quoi faut-il s'attendre pour la manifestation de ce jeudi ?

Maroc : le parquet antiterroriste ouvre une enquête après "l'assassinat" d'une touriste française