Alzheimer : comment acheter une orchidée chez E.Leclerc peut aider la recherche

DOSSIER ALZHEIMER
Avec
Les magasins E.Leclerc lancent l’opération "Une Orchidée pour la Mémoire" du 11 au 29 septembre 2018. Le principe ? Pour une orchidée achetée, 4 euros sont reversés à la Fondation pour la recherche sur Alzheimer.

La recherche occupe une place fondamentale pour lutter contre la maladie d’Alzheimer. Près de 225.000 nouveaux cas sont diagnostiqués en France chaque année, mais aucun traitement n’est capable, à ce jour, de guérir les patients concernés. Malgré quelques échecs liés à la complexité de la maladie, les scientifiques poursuivent leurs travaux pour tenter d’offrir de nouvelles solutions qui pourraient soulager le quotidien des malades. En lançant l’opération "Une Orchidée pour la Mémoire", les magasins E.Leclerc souhaitent apporter leur pierre à l’édifice. 


Ainsi, du 11 au 29 septembre 2018, les clients de l’enseigne pourront acheter des orchidées « double tige » au prix de 8,95 €. Quatre euros seront ensuite reversés à la Fondation pour la recherche sur Alzheimer. Reconnue d’utilité publique, cette Fondation créée par le Dr Olivier de Ladoucette et par le Pr Bruno Dubois, qui travaillent à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), a pour objectif de mettre au point un diagnostic précoce et de nouveaux traitements.

Objectif : diagnostiquer la maladie avant que les symptômes apparaissent

En 2017, "Une Orchidée pour la Mémoire" a permis de récolter plus de 459.000 euros. Cette somme a notamment servi à financer le projet de recherche du Pr Harald Hampel dont l’objectif est d’améliorer la détection précoce de la maladie, au stade où les symptômes de la maladie d’Alzheimer ne sont pas encore visibles. Le chercheur et son équipe souhaitent établir une cartographie de la maladie et de ses stades d’évolution, mais aussi identifier de nouveaux biomarqueurs. Ils veulent également mettre au point des tests simplifiés (examens sanguins, examens de rétines) et ouvrir la voie à de nouveaux traitements médicamenteux. 


L’opération, d’abord lancée en Bretagne en 2013, a été élargie l’année dernière à l’ensemble du territoire. "Je suis fier que les centres E.Leclerc s'engagent si fortement aux côtés de la Fondation et de Nolwenn Leroy afin de soutenir la recherche, et d'aider les malades et leurs familles", explique Michel-Édouard Leclerc dans un communiqué. "La première campagne nationale en 2017 a été un réel succès et nous devrons faire encore mieux cette année ! Le combat continue et nous invitons plus que jamais nos clients à se mobiliser face à cette maladie." En 2018, les magasins E.Leclerc aimeraient récolter plus de 600.000 euros pour aider la Fondation à poursuivre ses travaux.

Sur le même sujet

Plus d'articles