De retour du ski en Suisse, 48 Français placés à l'isolement

CRISE SANITAIRE - Les vacanciers se sont fait contrôler à leur retour en France. Ils sont désormais placés à l'isolement pendant sept jours à moins qu'ils ne puissent présenter un test PCR négatif.

Fin de vacances.... en quarantaine. La préfecture du Doubs a annoncé ce dimanche avoir pris des arrêtés de mise à l'isolement à l'encontre de 48 vacanciers. Ces derniers étaient partis skier en Suisse et ne pouvaient présenter un justificatif de test négatif au Covid-19 datant de moins de 72 h. Ils ont été contrôlés au poste-frontière de La Ferriere-sous-Jougne.

Alors que les remontées mécaniques sont restées fermées dans les montagnes françaises, le Premier ministre, Jean Castex avait demandé aux vacanciers de ne pas se rabattre sur les stations de ski étrangères. Les autorités avaient prévenu que ceux qui opteraient pour cette solution, s'exposeraient à une période d'isolement de sept jours.  

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières infos sur l'épidémieA quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Depuis les vacances de Noël, les forces de l'ordre ont renforcé l'inspection des voitures revenant des cantons suisses voisins. Dans le Territoire de Belfort, la situation sanitaire ne s'améliore pas et les autorités craignent que les Francs-Comtois ne se contaminent dans les stations de ski helvétiques. 

Afin de renforcer les contrôles à la frontière, une opération spéciale avait été mis sur pied, ce samedi 2 janvier. L'action  conjointe a été menée par la gendarmerie, la douane et la préfecture du Doubs. Résultat : près de 200 véhicules ont été contrôlés. 

Un test négatif permet de mettre fin à l'isolement

Concrètement, comment va s'organiser l'isolement de ces 48 vacanciers ? Les possibilités de déplacement sont limitées aux courses alimentaires, aux convocations administratives ou judiciaires et aux démarches de soins, y compris pour réaliser un test. Un test négatif permet de mettre fin à l'isolement.

Afin de s'assurer du bon respect de la période d'isolement, chaque arrêté est nominatif. Il précise l'identité de la personnes ainsi que le lieu où l'isolement sera réalisé", le plus souvent au domicile", a ajouté le directeur de cabinet du préfet du Doubs et sous-préfet, Jean Richert. En cas d'infraction, ces individus risquent une amende de 135 euros. 

Lire aussi

"Il convient d'être prudent, on sait que la Suisse est extrêmement impactée par la circulation virale, les personnes qui se rendraient dans ce pays, notamment à l'occasion de vacances au ski, doivent en tirer les conséquences pour revenir dans les conditions réglementaires",  des erreurs dans la gestion de la pandémie ce dimanche. Actuellement, lée pays affiche plus de 4000 infections et une centaine de morts par jour. 

"Il convient d'être prudent, on sait que la Suisse est extrêmement impactée par la circulation virale, les personnes qui se rendraient dans ce pays, notamment à l'occasion de vacances au ski, doivent en tirer les conséquences pour revenir dans les conditions règlementaires", a prévenu Jean Richert. D'autres opérations de contrôle de ce type "ont vocation" à se renouveler.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 23.306 nouveaux cas recensés et 173 décès en 24 heures

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Comportement, climat, géographie... pourquoi les chiffres du Covid font-ils le yoyo d'une région à une autre ?

"Le succès attire la rage" : le rappeur The Vivi répond à son éviction de "The Voice" en musique