De la publicité sur des fusées ? C'est la nouvelle idée de la Nasa

Sciences
ESPACE - Selon une information du quotidien américain Washington Post, le patron de l'agence spatiale américaine songerait très sérieusement à financer de futurs projets grâce à des annonceurs privés.

La Nasa n'est plus seule sur le marché de la conquête spatiale. Avec son maigre budget de 19,6 milliards de dollars en 2017, l'agence une nouvelle façon de financer ses projets face aux acteurs privés qui se lancent dans la conquête de l'espace. Dans les pages du Washington Post, Jim Bridenstine, patron de la Nasa, s'interroge : "La Nasa peut-elle compenser une partie de ses coûts en vendant les droits d'appellation de son vaisseau spatial ou de ses fusées ?" Jusqu'ici, aucun sponsor n'a été accolé à la conception de fusées.  


Une des pistes les plus vraisemblables serait de vendre les droits de dénomination des engins spatiaux à des marques. Certains membres du conseil consultatif évoqueraient quant à eux de placarder des panneaux d'affichages sur les fusées elles-mêmes.

La Nasa peut-elle compenser une partie de ses coûts en vendant les droits d'appellation de son vaisseau spatial ou de ses fusées ?Jim Bridenstine, patron de la Nasa

Souveraineté spatiale

Selon Mike Gold, président du comité directeur, ces nouveaux financements pourraient garantir une longueur d'avance confortable en matière d'exploration de l'espace aux États-Unis. "Il est essentiel d'explorer ce genre de concepts commerciaux novateurs pour s'assurer que les États-Unis maintiennent une présence continue dans l'orbite terrestre basse", indique-t-il au site américain du Washington Post.


Outre-Atlantique, ces idées font aussi grincer beaucoup de dents. Un ancien pilote de la navette spatiale américaine, Scott Kelly, rappelle par exemple que les fonctionnaires américains n'ont pas le droit de se servir de leur image publique pour servir des intérêts commerciaux.

Sur le même sujet

Plus d'articles