Comment, dès 3 ans, vous pouvez aider votre enfant à apprendre l'anglais

Société
DO YOU SPEAK ENGLISH ? - Votre enfant apprend l'anglais à l'école, mais vous aimeriez bien qu'il s'améliore ? Très bonne idée... D'autant qu'un rapport, recommandant un apprentissage précoce de l'anglais, est remis ce mercredi au ministre de l'Education nationale. Voici différents moyens pour l'y aider.

On le sait, l'apprentissage des langues étrangères n'est pas le point fort des élèves français. Selon l'enquête européenne SurveyLang sur les compétences linguistiques, parue en 2012, la France se classe avant-dernière pour l'acquisition de la première langue vivante et douzième pour la seconde (sur 16). Face à ce constat sans appel, le ministre de l'Education nationale avait missionné au printemps deux experts : l'inspectrice Chantal Manes et le journaliste britannique Alex Taylor. Leur rapport a été dévoilé ce mercredi. Il recommande notamment de commencer les langues étrangères le plus tôt possible en primaire, y compris en les utilisant pour enseigner d'autres disciplines.

Un parent sur deux insatisfait

Pour les spécialistes du sujet , le problème ne viendrait pas du nombre d'heures de cours - 54 heures par an en primaire et plus de 150 dans le secondaire, ce qui est dans la moyenne européenne -, mais plutôt du nombre d'élèves par classe. "Cela s'améliore, mais dans une classe de 30 élèves, avec cinquante minutes de cours, peu de personnes peuvent s'exprimer!" déplore ainsi dans le JDD Françoise Du, la présidente de l'Association des professeurs de langues vivantes. "A l'inverse de beaucoup de pays qui eux travaillent en petits effectifs."


Et cette particularité française hérisse bon nombre de parents. Ainsi, selon une étude menée en juillet par l’institut de sondage YouGov pour VivaLing, plus d’un parent sur deux se dit insatisfait par la qualité de l’enseignement des langues étrangères dans le système éducatif français (53%). Parmi eux, 57% considèrent que l’enseignement des langues vivantes débute trop tardivement dans le parcours scolaire, 51% qu’il n’y a pas assez d’heures de cours consacrées aux langues étrangères, 47% que la pédagogie est trop centrée sur l’écrit et pas assez sur l’oral, et 45% qu’il y a trop d’élèves par classe.

Résultats, ces parents exaspérés sont prêts à dépenser 74 € par mois et par enfant pour l’apprentissage extra-scolaire des langues vivantes. Dans le top 3 des raisons invoquées, 74% considèrent que la maîtrise des langues étrangères favorise la réussite professionnelle, 60,4% qu’elle permet un enrichissement personnel et 60% qu’elle facilite les voyages à l’étranger. 

Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions pour aider nos bout'chou à découvrir la langue de Shakespeare, et la maîtriser dès leur plus jeune âge. 

Je lui montre des dessins animés en V.O

Comme le souligne dans le JDD Eric Charbonier, expert éducation à l'OCDE, "dans les pays nordiques, les langues entrent très tôt dans la vie des enfants. On regarde, par exemple, des dessins animés en version originale sous-titrée !" Voilà donc bien une façon simple d'allier l'utile à l'agréable et de familiariser son enfant avec les sonorités de la langue. Et même si votre enfant ne maîtrise pas l'anglais, le fait qu’il soit captivé par les images lui permet de comprendre un maximum de mots, voire même

l’histoire toute entière. 


Pour les plus petits, optez pour des dessins animés créés spécialement pour eux, comme Dora l’exploratrice et son fidèle compagnon Babouche qui guident les enfants pour mener à bien leur mission, alternant leçons d'anglais, chansons ou jeux interactifs.


Pour les plus grands, proposez-leur de regarder leur dessin animé préféré, celui dont ils connaissent les répliques par cœur, en mettant les dialogues en anglais. Le fameux "Libérée, délivrée" de la Reine des Neiges se transformera en "Let it go", pour votre plus grand bonheur. Après, lorsqu'il se sera habitué, vous pourrez lui faire visionner de nouveaux dessins animés directement en langue anglaise. 


De la même manière, raconter des histoires, chanter des comptines ou faire des jeux en anglais permettra à votre enfant de se familiariser avec la langue. 

Je choisis une baby-sitter bilingue

Et si votre nounou parlait uniquement en anglais à votre bambin ? Speaking agency propose un service de garde d’enfant en immersion linguistique. Votre enfant sera gardé par une"baby-speaker" de langue maternelle anglaise, allemande, espagnole ou chinoise ! Ces professionnels sont bien évidemment recrutés dans les mêmes conditions sélectives qu'une baby-sitter "classique". Ils sont par ailleurs formés à toutes sortes d'activités et de jeux, développées avec le CNRS, pour faciliter l’apprentissage de la langue.


Il existe plusieurs formules suivant vos besoins : sortie d'école, mercredi, vacances, garde partagée, ateliers linguistiques à domicile ... Les tarifs oscillent entre 22.88 €/h pendant les vacances scolaires, et à partir de 23.98 €/h pour une garde périscolaire (soit 11.44 €/h ou 11.99 €/h, si l'on inclue l’avantage fiscal de 50%, hors aides de la CAF). 

Je fais appel à un coach en ligne

Vos enfants ont entre 3 et 18 ans ? Vous pouvez les inscrire à des cours individuelles en ligne avec des coachs bilingues. C'est ce que propose Vivaling, première académie de langue en ligne pour les enfants. Ce qui différencie ce site d'autres plateformes, où l'on s'inscrit et on prend un cours avec le prof disponible, c'est la possibilité d'être suivi par un seul et même coach. Comme le souligne auprès de LCI Ludivine Hamy, sa directrice générale, "il est important d'avoir une continuité d'une séance sur l'autre pendant des périodes assez longues (minimum une année scolaire) pour que l'enfant ait confiance et qu'il puisse se lâcher". 


Pour cela, Vivaling a mis en place un système de "matching" afin de faire correspondre le meilleur coach à un enfant en fonction de son âge, de ses objectifs et de son emploi du temps. Après, il suffit de réserver sa séance, d'une semaine sur l'autre ou d'un mois sur l'autre. La pédagogie est simple et alterne discussions et outils pédagogiques. "Mais une chose est sûre on commence toujours par apprendre une langue étrangère à l'oral, martèle la directrice générale. C'est d'ailleurs tout ce qui manque à l'école. On y enseigne les langues avec des listes de vocabulaire comme on apprend l'histoire en mémorisant des dates d’événements, mais cela ne fonctionne pas". 


Différentes options sont proposées : des cours de 15 mn, pour les enfants âgés de 3 ans (11 €),  de 25 mn, pour les 6/10 ans (16 €), et pour les plus grands, en fonction de la personnalité de l'enfant, les séances durent 45 ou 55 minutes (23 ou 32 €). Il est également possible d'opter pour des packs, qui peuvent servir à toute une fratrie. 

Je l’envoie en colo en Angleterre

C'est un grand classique dans l'apprentissage des langues étrangères : aller s'immerger dans la culture du pays dont on apprend la langue. Mais pour que le séjour de votre rejeton ne se transforme pas en "A nous les petites Anglaises !", il faut trouver la bonne formule. Entendre et parler anglais régulièrement permet en général de progresser vite, encore faut-il éviter les camps français ou l'on se retrouve entre copains... qui parlent français.


Quand c'est possible, la formule idéale, c'est l'échange de correspondants. Un petit Anglais vient passer quelques jours chez vous, et votre enfant fait ensuite de même de l'autre côté de la Manche. Sinon, vous pouvez faire preuve d'originalité et choisir une colo à thème. Si votre enfant est fan des aventures palpitantes d’Harry Potter, par exemple, vous pourriez opter pour la colo "Welcome to Wizards School" de Telligo, qui s'adresse aux 9/14 ans. Il y fabriquera sa baguette et visitera les lieux de tournage du film. Le tout, forcément en anglais. A partir de 1049 €.

Enfin, sachez que le 26 septembre, à l'occasion de la journée européenne des langues, l'association Kidilangues donne rendez-vous aux familles sur le parvis de la mairie du XVème arrondissement de Paris pour un voyage ludique à travers les langues européennes. Les enfants pourront participer à des ateliers gratuits de 14h à 18h pour jouer avec les mots de 14 pays européens.

Tout savoir sur

Réussir l'éducation de ses enfants

Sur le même sujet

Plus d'articles