Surpopulation carcérale : avec son nouveau plan, la Garde des Sceaux souhaite 8000 détenus en moins dans les prisons

Société
PRISONS - La garde des Sceaux Nicole Belloubet présente ce mercredi le contenu de son plan prisons en Conseil des ministres. Dans une interview exclusive accordée au Parisien, elle livre les points clés de son action.

Les prisons françaises débordent. À l'été 2018, l'Hexagone n'a jamais compté autant de personnes incarcérées. 71 000 sont aujourd'hui derrière les barreaux. Face à l'explosion de la population carcérale, la ministre de la Justice annonce une réforme en trois axes, qui se concentre sur le réaménagement des courtes peines et la fin de l'emprisonnement automatique. Elle détaille sa réforme dans une interview exclusive accordée au quotidien Le Parisien.

Pas d'emprisonnement pour les peines de moins d'un mois

Elles sont 90 000 chaque année à être considérées par la justice comme des "courtes peines". Allant d'un jour à six mois, elles occupent le cœur du plan annoncé par Nicole Belloubet. La ministre souhaite modifier l'échelle des peines en profondeur. Les condamnations de moins d'un mois ne pourraient plus être effectuées en prison. Les peines comprises entre un et six mois feraient l'objet d'un port bracelet électronique au domicile de la personne incriminée, d'un placement dans un centre de semi-liberté ou en "extérieur", dans une association. Une mesure qui permettrait à elle seule de réduire de 8 000 le nombre de détenus d'ici 2022.

Renforcement des peines aménagés

Nicole Belloubet visitera mercredi après-midi le centre de réinsertion de Villejuif, dans le Val-de-Marne. Elle annoncera la création de 2 100 places supplémentaires de "préparation à la sortie", prévues sur 24 sites, dont 8 en Île-de-France. 

Un millier de surveillants supplémentaires

1 100 surveillants devraient être recrutés, et environ autant de conseillers d’insertion et de probation. 10 millions d'euros ont par ailleurs déjà été affectés en 2018 à une amélioration de la sécurité. 

Sur le même sujet

Plus d'articles