"Opération coût de pompe": une association invite les automobilistes à envoyer leurs factures d'essence à l'Elysée

Automobile

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

INITIATIVE - Face au prix des carburants actuellement au plus haut, l'association "40 millions d'automobilistes" a décidé de partir en croisade contre les taxes qui s'y rapportent. Invité de la Matinale de LCI ce mardi, le délégué général de l'association détaille l'initiative.

"Aujourd'hui on est dans du hold-up." La comparaison faite par Pierre Chasseray, délégué général de l'association "40 millions d'automobilistes", pour qualifier la situation des Français face à la flambée du prix du carburant, a le mérite d'être éloquente.  "Aujourd'hui quand on parle de taxe sur les carburants, ça me hérisse les poils, c'est pas la vérité", a-t-il ajouté sur le plateau de la Matinale de LCI ce mardi, à l'occasion du lancement de l'opération "Coût de pompe". Le principe ? Envoyer son ticket de de caisse directement au chef de l'État après être passé à la pompe. 


 "Sur notre site internet, il y a toutes les informations et on peut télécharger le courrier au Président, on peut aussi mettre ou pas un ticket de carburant et on l'envoie gratuitement à l'Elysée". Depuis quelques années il n'est en effet plus nécessaire d'apposer un timbre sur le courrier quand on écrit au Président. 


Évoquant un "impôt sur le droit de bosser et d’emmener ses enfants à l'école",  Pierre Chasseray s'est notamment attardé sur la situation de "ceux qui sont en province dans des milieux ruraux et qui sont obligés de mettre de l'essence", avec une facture pouvant atteindre 250 euros par mois.

En vidéo

Hausse du prix du carburant : Pierre Chasseray de 40 millions d'automobilistes dénonce un "hold-up"

"Imaginez 40 millions de tickets de carburant à l'Elysée"

"Il faut que tout le monde envoie son ticket parce que quand on lance une manifestation dans rue il n'y a personne. Cette fois, on a trouvé un moyen simple de faire en sorte que tout le monde puisse le faire de manière anonyme", lance-t-il à l'adresse des Français exaspérés. Et de renchérir : "Imaginez si demain le Président de la République reçoit 40 millions de tickets de carburant à son cabinet, je peux assurer que ça va faire bouger les choses."


Pour cette association, c'est bien le gouvernement qui est responsable de ces hausses de prix. "Un centime d'augmentation sur le gazole, c'est 300 millions dans les caisses de l'Etat," illustre le président de l'association, Daniel Quéro. "Donc on voit très bien qu'à chaque fois qu'on augmente les taxes, ça remplit les caisses de l'Etat et ça devient tout simplement insupportable." Pour rappel, en à peine un an, le prix du litre de SP 95 a atteint une hausse de 18 centimes, contre 26 centimes pour le gazole. Ce lundi, la ministre des Transports, Élisabeth Borne, a confirmé que la fiscalité du diesel rattraperait peu à peu celle de l'essence, évoquant des augmentations respectives de 7 et 4 centimes. 


Depuis son lancement de "coup de pompe" il y a 24 heures, près de 65.000 personnes avaient déjà téléchargé le courrier au Président sur le site de l'association.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter