Automobile : le nombre d'accidents impliquant des conducteurs non-assurés explose (et la facture aussi)

Automobile
DirectLCI
ASSURANCE - Près de 31.000 personnes ont été victimes de conducteurs non-assurés lors de la seule année 2018, révèle Le Parisien. Un phénomène qui a un coût et qui mobilise des fonds publics.

Le phénomène prend de l’ampleur d’années en années. Comme le révèle le journal Le Parisien, le nombre d’accidents impliquant des automobilistes non-assurés a fortement augmenté en 2018. Surtout, il a fait exploser la note. Ainsi, l’année passée, 30.873 personnes précisément ont été les victimes de chauffards sans la fameuse vignette verte. En cinq ans, le chiffre a grimpé de 12 %.


Or, comme ces personnes ne sont pas assurées, il faut bien prendre en charge les frais et les dégâts des victimes. C’est là qu’un Fonds de garantie des assurances obligatoires (FGAO) entre en jeu. En 2018, le montant des indemnisations qu’il a versées s’est élevé à 119 millions d’euros, soit plus de 32 % en cinq ans. Un chiffre qui comprend 100 millions d’euros de dommages corporels et 19 millions d’euros de dommages matériels. 

Récidiviste ou en difficulté

Le Parisien, qui a eu les chiffes en exclusivité, révèle que le FGAO a la possibilité de se retourner vers le chauffeur fautif s’il parvient à l’identifier. Cependant, il n’est pas toujours facile d’obtenir des remboursements puisque, dans la grande majorité des cas, il s’agit de personnes "en galère financière", peut-on lire. Un tiers des cas, selon le FGAO. Le reste étant des délinquants de la route récidivistes ou tout simplement des personnes qui ont oublié de renouveler leur assurance.


Selon les chiffres de l’Etat, il y aurait aujourd’hui 700.000 véhicules qui rouleraient sans être assurés. Et parmi les 30.873 victimes en 2018, 109 sont décédées ainsi que 9158 blessés. En moyenne, assurer sa voiture coûte un petit peu plus de 400 euros, un chiffre qui peut vite tripler si vous êtes jeune conducteur.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter