Prix des péages : bientôt des réductions pour les voitures "vertes" et le covoiturage ?

Le droit de péage des autoroutes est de plus en plus coûteux. Une commission d'enquête du Sénat compterait faire baisser le tarif au moins 30% moins cher pour ceux qui font du covoiturage, ou pour ceux qui ont des véhicules peu polluants.
Automobile

RECOMMANDATIONS - Une commission d'enquête sénatoriale sur les autoroutes propose de moduler les tarifs des péages en fonction du degré de pollution du véhicule et du nombre de personnes à bord.

Ce serait une incitation de plus à rouler plus propre sur l'autoroute. "Demander aux sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA) de mettre en œuvre, sans compensation, des modulations tarifaires à destination des véhicules légers les moins polluants et fonctionnant aux carburants alternatifs ou recourant au covoiturage." Cette l'une des 38 propositions d'un rapport de la commission d'enquête sénatoriale sur les concessions d'autoroute présenté ce vendredi 18 septembre par le sénateur UDI de l'Essonne Vincent Delahaye.

Des réductions déjà existantes sur certains réseaux

Il s'agirait de mettre en œuvre sur le réseau des SCA historiques "des grilles de tarifs qui tiennent compte des véhicules les plus performants" sur le plan écologique, est-il suggéré dans ce rapport de 333 pages, qui cite en exemple des initiatives déjà mises en place par quelques concessionnaires. Une réduction tarifaire de 80% est en effet déjà proposée aux véhicules électriques sur le réseau ATMB et SFTRF. 

Lire aussi

Concernant le covoiturage, qui permet de limiter les émissions polluantes en réduisant le trafic, il est recommandé de moduler les tarifs "en prenant en compte le nombre de personnes à bord du véhicule". Une formule visant au "développement du covoiturage et avantageuse pour les familles".

La gratuité pour les voitures électriques évoquée dès 2016

Pour mémoire, la gratuité des péages pour les véhicules électriques avait été proposée en 2016 par Ségolène Royal, alors ministre de l'Environnement, dans le cadre d'un vaste plan anti-pollution. Mais la mesure était rapidement tombée aux oubliettes. 

Toute l'info sur

La voiture électrique, le véhicule de demain ?

En vidéo

Le Retrofit, ou comment transformer sa vieille voiture en véhicule électrique

Une source proche du dossier avait expliqué à l'époque à l'AFP qu'un telle disposition aurait posé des problèmes de mise en oeuvre et de droit : "Techniquement, aujourd'hui le système de péage et le système d'identification des véhicules ne permet pas de faire la distinction entre moteur thermique et électrique. Juridiquement et contractuellement, une telle mesure n'irait évidemment pas de soi, comme pour toute mesure qui a un impact sur l'équilibre des contrats."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attentat de Conflans : le terroriste a payé un collégien pour identifier Samuel Paty

Quel homme est Ludovic B., l'homme soupçonné du meurtre de Victorine Dartois ?

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 2,5 millions de cas dans le monde en une semaine, un record

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Sa fille, son compagnon, le décès de ses parents… Louane se confie avant la sortie de "Joie de vivre"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent