Blablacar rachète Ouibus à la SNCF : entente commune pour diversifier leurs offres de transport en commun

Blablacar rachète Ouibus à la SNCF : entente commune pour diversifier leurs offres de transport en commun

Automobile
DirectLCI
TRANSPORT - La SNCF et BlablaCar se lance dans un partenariat à long terme pour diversifier leurs offres de déplacement et s'allier sur le marché du transport en commun français et international.

Train, bus et voiture partagée en un clic pour un trajet simplifié. La SNCF, sa filiale Ouibus et la plate-forme de covoiturage Blablacar vont bientôt faire fusionner leurs différentes offres de mobilités. En terme “boursier”, ce grand projet prévoit que la SNCF entre au capital de BlaBlaCar et que cette dernière acquiert entièrement l’activité Ouibus.

Une proposition de trajets "intermodaux"

"Énormément de nos covoitureurs font aussi du bus et vice-versa. On se rend compte qu'il y a une complémentarité très, très forte", a indiqué à l'AFP Nicolas Brusson, cofondateur et directeur général de BlaBlaCar. La société va donc racheter Ouibus, pour un montant qui n'a pas été révélé. A terme, l’idée est d'étendre l’offre de déplacement, qui devrait même s'ouvrir à d'autres partenaires et opérateurs de bus locaux en Europe. Pour Nicolas Brusson, "ce rapprochement permettrait à tous les voyageurs de trouver une solution de mobilité longue-distance qui convienne à la diversité de leurs besoins."


Pour la SNCF, même objectif : que leur site intègre des offres de covoiturage et de bus dans ses propositions de voyages et d’itinéraires, en développant des offres combinées train+autocar et train+covoiturage. Dans son communiqué, la SNCF révèle que les réservations de ces itinéraires hybrides seront possibles dès l’été 2019. Guillaume Pepy, président de SNCF, ce partenariat est le fruit d'une longue réflexion : "Nous sommes convaincus que pour faire plus de train, il faut que nous fassions plus que du train. Et que nous puissions offrir demain à nos voyageurs la possibilité d’aller de leur point de départ jusqu’à leur destination finale".

Échange de bons procédés

BlaBlaCar est présent dans 22 pays et peut compter sur une communauté de 65 millions d'utilisateurs. Ouibus dessert plus de 300 villes de France et d’Europe transfrontalière et a transporté plus de 12 millions de voyageurs ces trois dernières années. L'entreprise de covoiturage a donc vu grand pour ce projet et a annoncé une levée de fonds de 101 millions d'euros, impliquant la SNCF et des investisseurs existants. De son côté, SNCF devient également actionnaire de BlaBlaCar. Pour l'entreprise octogénaire, l’entrée au capital de cette start-up à succès va lui permettre d’établir un partenariat sur le long terme et d'être de nouveau sur le devant de la scène en terme d'offres de déplacement.


Un projet commun qui vise à faciliter les déplacements des clients, et ainsi dominer le marché du transport. "Il y a quelques années, BlaBlaCar pouvait être considéré comme une ennemi de TGV parce que concurrent sur la longue distance. Aujourd'hui, on a un ennemi commun, c'est la voiture individuelle", a précisé Rachel Picard, directrice générale de Voyages SNCF. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter