Circulation différenciée à Paris en raison de la pollution : comment fonctionnent les vignettes Crit'Air ?

Automobile

MODE D'EMPLOI- Les véhicules classés Crit'Air 3, 4 et 5 sont interdits de circulation à Paris et en proche banlieue ce dimanche. L’occasion de rappeler comment fonctionne ce système de classification destiné à lutter contre la pollution atmosphérique.

En raison d'un épisode de pollution à l'ozone, certains véhicules n'auront pas le droit de rouler à Paris et en proche banlieue ce dimanche 25 août 2019. Les véhicules non classés dans le système Crit'Air ou estampillés de vignettes numéro 3, 4 ou 5 auront ainsi l'interdiction de de circuler à l'intérieur d'un périmètre délimité par l'A86. Entre 5h30 et minuit, seuls les véhicules de classe 0 à 2 pourront se déplacer dans cette zone. 

L'occasion de revenir sur cette classification. 

Lire aussi

A quoi correspond cette vignette ?

Cette pastille autocollante ronde permet de classer les véhicules en fonction de leur âge et de leur type de moteur. Du plus propre au plus polluant, elle se décline en six couleurs différentes associées à des numéros :

• Crit'Air 0 (verte) : elle est attribuée à tous les véhicules 100% électrique et hydrogène.

• Crit'Air 1 (violette) : tous les véhicules gaz et les véhicules hybrides rechargeables + les véhicules essence immatriculés à partir du 1er janvier 2011. A noter que cela correspond aux normes Euro 5 et 6.

• Crit'Air 2 (jaune) : les essences immatriculées entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2010 (Euro 4) et les diesel à partir de janvier 2011 (Euro 5 et 6).

• Crit'Air 3 (orange) : les essences immatriculées entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2005 (Euro 2 et 3) et les diesel immatriculés entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 (Euro 4).

• Crit'Air 4 (bordeaux) : les diesel immatriculés entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005 (Euro 3).

• Crit'Air 5 (grise) : les diesel immatriculés entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000 (Euro 2).

A noter que le véhicule conserve le même classement environnemental tout au long de sa vie. Une fois acquise, la vignette reste valable tant qu'elle est lisible. Un simulateur mis en ligne par le gouvernement permet de savoir quelle pastille est associée à votre véhicule. Pour y accéder, c'est ici.

Est-ce obligatoire ?

La vignette est obligatoire pour circuler dans certaines zones, comme Paris (dans un périmètre délimité par le périphérique). Elle est aussi exigée pour rouler en cas de mise en oeuvre de la circulation différenciée en cas de pic de pollution (décision prise par le préfet). Cela peut par exemple être le cas dans la Métropole de Grenoble, à Lyon-Villeurbanne ou donc en Ile-de-France dans un périmètre délimité par la A86, comme ce mercredi 27 février.

Quelle sanction ?

Dans les zones de circulation restreintes, en cas de contrôle de police, si vous n'avez pas de vignette sur votre pare-brise de voiture ou la fourche de votre moto, vous risquez une amende de 68 euros (et même 135 euros pour les poids-lourds). A noter, qu'à l'inverse, le fait d'afficher cet autocollant peut permettre de bénéficier de certains avantages instaurés par les collectivités tels que le stationnement gratuit ou l'accès à des voies de circulation réservées.

Comment l'obtenir ?

Pour recevoir une vignette chez vous, il convient de vous connecter sur le site officiel certificat-air.gouv.fr. Il vous appartient ensuite de remplir un formulaire en vous munissant de votre carte grise avant de vous acquitter de la somme de 3,62 euros (pour un envoi en France).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter