Éco-conduite : rouler au point mort est une erreur, voici les (vraies) astuces pour gaspiller moins de carburant

Automobile
INTERVIEW - Pour rouler de manière économique, il faut utiliser l'inertie de sa voiture. Style de conduite, tours/minute, idées-reçues... un expert explique à LCI comment s'y prendre pour dépenser moins de carburant en favorisant l'éco-conduite.

Que ce soit pour moins polluer ou pour moins dépenser, l'heure est aux économies de carburant. Si vous ne pouvez (ou ne voulez) pas prendre les transports en commun ou le vélo, voire tout simplement marcher, adoptez alors au moins une conduite plus économique. Mais quelles sont les mauvaises habitudes à changer ? 


"L'éco-conduite est accessible à tous, il suffit d'en faire le choix", assure à LCI Amaury de Sigalas, consultant à l'Institut national de sécurité routière et de recherches (Inserr), qui forme notamment les inspecteurs au permis de conduire et les animateurs de stages de permis à points. Voici ses bons conseils pour rouler en utilisant moins d'essence ou de diesel. 

LCI : Quel est le régime moteur idéal pour dépenser moins de carburant ? 

Amaury de Sigalas : Pour rouler de manière économique, il convient  d'adopter une conduite apaisée, c'est-à-dire sans trop d'accélération et dans le respect des réglementations de vitesse. Concrètement, pour les véhicules à boite manuelle, il faut idéalement changer ses vitesses avant 2.000 tours par minute pour un moteur diesel et avant 2.500 tr/min pour un moteur essence. Les automobilistes habitués à conduire de façon dynamique auront le plus de difficulté à passer à l'éco-conduite. Mais cela reste parfaitement accessible. 


Comment utiliser l'inertie de la voiture ?

Profiter de l'élan du véhicule est une façon très performante de faire baisser sa consommation de carburant. Rouler, en vitesse enclenchée, à 80 km/h par exemple, puis lâcher l'accélérateur fait retomber la consommation à zéro. Cela alors même que le moteur fonctionne car sur les véhicules actuels à injection, lorsque vous lâchez l'accélérateur, les injecteurs se coupent. Et c'est alors l'élan et les roues qui tournent qui font fonctionner le moteur. Ceux qui ont un ordinateur de bord peuvent le constater en affichant la consommation instantanée : ils verront s'afficher 0,00 juste après avoir lâché l'accélérateur en vitesse enclenchée. Dans le cas précis des voitures hybrides, ce sont d'ailleurs ces décélérations qui alimentent les batteries.

A 80 km/h, vous pouvez passer directement de la sixième vitesse à la troisièmeAmaury de Sigalas, consultant à l'Inserr

Est-il déconseillé, à l'inverse, de rouler au point mort ? 

Oui, se mettre au point mort est en effet une erreur observée, notamment parmi ceux qui ont leur permis depuis longtemps. Contrairement aux idées reçues, cela consomme effectivement du carburant. 


Quand faut-il alors rétrograder ?  

Il est conseillé d'éviter de rétrograder trop vite. Cela fait tout de suite monter les tours minute, ronfler le moteur en lui donnant de la puissance et en impliquant une consommation de carburant. Dans les véhicules actuels, vous pouvez très bien rouler en sixième vitesse à 80 km/h et passer directement à la troisième. L'éco-conduite reste cependant à privilégier dans un véhicule que vous connaissez et pour lequel vous savez comment les vitesses sont étalées. 


Par exemple, pour profiter de l'élan du véhicule en coupant l'alimentation, lorsque vous êtes à 130 km/h sur l'autoroute : lorsque vous voyez le panneau de section de péage à 1.000 m, lâchez l'accélérateur, restez en vitesse enclenchée et profitez de l'inertie pour effectuer ce kilomètre jusqu'à la barrière, gratuitement au niveau du carburant. 

En vidéo

Sécurité routière : attention à votre conduite

Peut-on en déduire qu'il est donc moins souvent nécessaire de freiner ?

Pour donner une image à peine exagérée, quelqu'un qui fait de la conduite économique ne freine pas. Par exemple, en ville, vous venez de voir le feu qui passe au rouge à 100 m. Il est inutile d’accélérer pour piler ensuite. Il convient plutôt de lâcher l'accélérateur, de profiter de son élan. Et si, par chance, au moment d'arriver à la ligne de feu, celui-ci est passé au vert, vous n'aurez alors ni à vous arrêter ni à relancer la tonne ou la tonne et demie du véhicule, action qui consomme énormément.

Pour ne pas subir la conduite du véhicule qui est devant, il est également important de respecter les distances de sécurité. 


Pour autant, il faut tordre le cou à l'idée reçue que rouler de façon économique est synonyme de conduite lente, voire "pépère". Cela est totalement faux car ce sont les feux et le trafic qui font la durée d'un trajet et en aucun cas le fait d'adopter une conduite économique. Mieux encore, nos tests ont montré que dans deux cas sur trois, un automobiliste va même plus vite en éco-conduite. C'est donc un coup double qui permet en même temps de limiter les risques d'accident et d'éviter de fragiliser son permis de conduire. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes ne s'éteint pas

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter