Le malus écologique va concerner davantage de voitures : découvrez le barème 2021

Les voitures sont soumises à un système de bonus/malus écologique en fonction de leurs émissions de CO2.
Automobile

DISSUASION - Plus étendu et plus cher, la taxation appliquée lors de l'achat d'une voiture neuve polluante sera durcie à double titre en 2021. Découvrez la grille complète figurant dans le projet de loi de finances pour l'an prochain.

Afin de dissuader d'acheter des véhicules polluants, le gouvernement souhaite renforcer le malus écologique dans son projet de loi de finances (PLF) pour 2021, présenté ce lundi 28 septembre. Cette taxation qui s'applique à l'achat d'une voiture neuve sera durcie à double titre, si ce texte soumis à discussions dans les prochaines semaines passe en l'état.

D'une part, le seuil minimal de taxation sera abaissé à 131 grammes de dioxyde de carbone rejetés par kilomètre (mesurés avec la méthode de calcul généralisée cette année WLTP). Ce sera donc 7 g de moins qu'actuellement (138 g/km CO2 depuis mars). D'autre part, le montant maximal sera doublé pour les modèles les plus polluants pour atteindre 40.000 euros, au lieu de 20.000 euros actuellement et 10.500 euros en 2019. 

Lire aussi

Par exemple, en 2021, une Dacia Duster TCe 130 essence donnera lieu à une taxe écologique de 210 euros. Une Volkswagen Tiguan 2.0 TDI 150 sera taxée à 260 euros, mais s'il s'agit de sa version 190 4Motion, le malus montera à  2.205 euros. 

A l'autre extrémité du tableau, une sportive telle que l'Audi RS6 sera quant à elle taxée à 40.000 euros, le maximum. A l'inverse, ni une Renault Clio V 1.0 TCe 100 ni une Citroën C4 III 1,5 Blue HDI 110 ne seront soumises au malus.

La grille complète proposée pour l'an prochain

Retrouvez tous les montants en fonction des émissions de dioxyde de carbone par kilomètre dans la grille ci-dessous, répartis sur cinq pages. 

Si vous ne visualisez pas le tableau ci-dessus, cliquez ici

Un durcissement prévu en 2022

A noter qu'un nouveau durcissement à compter du 1er janvier 2022, avec un malus démarrant dès 123 g/km de CO2 et une taxation maximale portée à 50.000 euros, est d'ores et déjà annoncé dans ce projet de Budget pour l'an prochain. 

En revanche, l'éventuel malus écologique au poids, proposé dans le cadre de la Convention citoyenne pour le climat et défendu par la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, ne figure pas dans le PLF 2021. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Fermeture de la mosquée de Pantin : "On est en train de tout mélanger", estiment les fidèles

EN DIRECT - Assassinat de Samuel Paty : sept personnes déférées, dont deux mineurs

CPF : attention, vous risquez de perdre vos heures de formation !

EN DIRECT - Covid-19 : Edouard Philippe entendu aujourd'hui par la commission d'enquête

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent