Les radars routiers vont rapporter un montant record à l'Etat en 2019

Automobile
DirectLCI
SÉCURITÉ ROUTIÈRE - En 2019, les radars devraient rapporter 12% de plus que l'an dernier et 50% de plus qu'en 2016, selon "Les Echos". Une hausse anticipée notamment grâce à la limitation de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Dans le même temps, la vitesse des automobilistes est stable depuis 2012.

Se faire "flasher" sur les routes profite de plus en plus aux caisses de l'Etat. Après plusieurs années de d'augmentation, les radars routiers devraient ainsi rapporter 12% de plus en 2019, selon une information des Echos publiée ce mercredi 3 octobre. Une hausse qui aboutirait à un nouveau montant record de 1,04 milliard pour les recettes forfaitaires issues des contrôles automatisés. 

En ajoutant les majorations pour amendes impayées, l'Etat encaisserait 1,23 milliard d'euros, soit un bond de 50% par rapport à 2016. C'est en tout cas les estimations du projet de loi de finances 2019, cité par le quotidien spécialisé en économie.

Lutte contre la mortalité routière

A l'origine de ce surcroît de recettes, la politique de lutte contre l’augmentation de la mortalité routière. Et notamment la limitation de vitesse mise en place cet été, avec 4000.000 kms de routes secondaires ramenées à 80 km/h. À elle seule, cette dernière mesure devrait entraîner, selon les documents budgétaires cités par Les Echos, "un doublement du nombre d'infractions enregistrées par les radars situés sur les routes concernées". 

De quoi dissuader les fous du volant ? Rien n’est moins sûr. Car les conducteurs ne ralentissent pas pour le moment. Ainsi, la vitesse moyenne est stable depuis 2012. Le gouvernement, qui pronostiquait pourtant un changement de comportement de la part des usagers, admet aujourd’hui que la vitesse moyenne en 2017 a été de 80,8 km/h sur les routes françaises. Ses prévisions annonçaient pourtant une moyenne sous la barre des 77 km/h.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter