Automobilistes, scooters : piste cyclable, priorité piéton, carrefour, vous serez plus souvent vidéo-verbalisés à Paris

Automobile
DirectLCI
SÉCURITÉ ROUTIÈRE - La ville de Paris a inauguré ce jeudi un dispositif destiné à renforcer la vidéo-verbalisation. Les voitures et deux-roues s'arrêtant sur les "sas vélos", ne cédant pas le passage aux piétons ou roulant sur une voie réservée aux bus doivent s'attendre à recevoir des PV plus fréquemment. Montant de l'amende et nombre de points retirés, rappel des sanctions.

Elle permettra de dresser "400 PV par jour" à Paris. Une salle de vidéo-verbalisation a été inaugurée ce jeudi 4 octobre par Anne Hidalgo et le préfet de police Michel Delpuech. Objectif : "sanctionner ceux qui mettent en danger les citoyens", écrit la maire de la capitale sur Twitter. 


Les agents municipaux peuvent désormais consulter les images des 900 caméras de vidéosurveillance de la préfecture de police, pour sanctionner les conducteurs de véhicules fautifs. Depuis cinq ans, cette mission était assurée par la préfecture de police. 

Les scooters, voitures ou camions qui roulent ou stationnent sur les pistes cyclables et les voies de bus sont notamment visés. Voici quelques exemples de procès-verbaux qui peuvent être dressés à distance. 

Refuser une priorité sur un passage piétons

Le non-respect des règles de priorité sur un passage piéton donne lieu à une amende de 135 euros (minorée à 90 euros si vous payez rapidement) et à un retrait de 6 points sur le permis. Pour rappel, "tout conducteur est tenu de céder le passage au piéton s'engageant régulièrement dans la traversée d'une chaussée ou manifestant clairement l'intention de le faire", selon l'article R.415.11 du Code de la route.


La sanction (4 points auparavant) vient d'être renforcée le 18 septembre par un décret mettant en application des dispositions du dernier Comité interministériel de la Sécurité routière (CISR). 

En vidéo

Sécurité routière : attention aux piétons !

Encombrer un carrefour avec sa voiture

S'engager dans une intersection, même quand le feu est vert, sans pouvoir la franchir est puni de 135 euros d'amende (minorée à 90 euros) mais n'entraîne pas de retrait de points. L'objectif est clairement de fluidifier le trafic. "Tout conducteur ne doit s'engager dans une intersection que si son véhicule ne risque pas d'y être immobilisé et d'empêcher le passage des véhicules circulant sur les autres voies", précise en effet l'article R415-2 du Code de la route.

En vidéo

Téléphone au volant : comment éviter une verbalisation ?

S'arrêter sur un "sas vélos" au feu rouge

S'arrêter en voiture, scooter ou moto sur l'espace réservé aux vélos, à la hauteur de certains feux, est puni d'une amende de 35 euros (minorée à 22 euros) mais n'occasionne pas de perte de points. "Le conducteur d'un véhicule autre qu'un cycle ne doit pas s'engager dans l'espace compris entre les deux lignes d'arrêt définies à l'article R. 415-15 lorsque son véhicule risque d'y être immobilisé", selon l'article R415-2 du Code de la route.

Rouler sur les voies réservées aux bus ou vélos

Emprunter les voies de bus ou les pistes cyclables en voiture, moto ou scooter est puni d'une amende de 135 euros (minorée à 90 euros). Cette infraction n'implique cependant pas de retrait de points.  "Lorsque, sur la chaussée, une voie de circulation réservée à certaines catégories de véhicules est matérialisée, les conducteurs d'autres catégories de véhicules ne doivent pas circuler sur cette voie", précise l'article R412-7 du Code de la route.

Circuler en sens interdit

Rouler à contresens vous expose à une amende de 135 euros (minorée à 90 euros) et au retrait de quatre points sur le permis, selon l'article R412-28 du Code de la route.  


A noter : d'autres infractions sont constatables par vidéo : excès de vitesse, non-respect des stops et feux rouges, non-respect des distances de sécurité, non-port de la ceinture de sécurité, usage du téléphone tenu en main, circulation sur les bandes d'arrêt d'urgence, chevauchement et franchissement des lignes continues, dépassement par la droite, non-port du casque pour les motos et scooters.

Comment le PV est-il dressé ? Un agent assermenté constate l'infraction sur son écran depuis la salle de vidéo-verbalisation. A l'aide d'une capture d'écran, il identifie la plaque d'immatriculation du véhicule. Le procès-verbal est ensuite édité et envoyé par courrier. 


Comment êtes-vous prévenu ? La contravention arrivera directement dans votre boîte aux lettres. Christophe Najdovski, adjoint à la maire de Paris  chargé des Transports et de l'espace public, rappelle ce jeudi sur Twitter que "les amendes sont versées à l'Etat et non à la Ville de Paris".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter