Paris : bientôt des PV pour les automobilistes qui s'engagent dans des carrefours encombrés ?

Automobile

CIRCULATION - La préfecture de police de Paris a décidé de s'attaquer aux automobilistes qui s'engagent dans les carrefours embouteillés et bloquent la circulation. Ils pourront être sanctionnés par une amende de 90 euros.

L'impatience pourrait être sanctionnée par une amende de 90 euros. L'unité de vidéo-verbalisation (UVV) de la préfecture de police de Paris va s'attaquer aux automobilistes qui s'engagent dans les carrefours et bloquent la circulation, notamment lorsque celle-ci est dense. Et cette infraction "d'encombrement de carrefours", qui consiste à "engager un véhicule dans une intersection où il peut être immobilisé et gêner la circulation" est passible d'une amende de 90 euros selon le code de la route.

Le préfet de police de Paris Michel Delpuech a précisé ce mardi auprès de l'AFP que ses services allaient "cibler des carrefours stratégiques pour la circulation mais aussi pour les transports en commun". Il souhaite aussi sanctionner le non-respect de la priorité à un piéton, infraction passible d'une amende de 90 euros également, et d'un retrait de six points. "L'an passé à Paris nous avons compté, hélas, 36 victimes décédées. Parmi ces 36 victimes, vous avez 19 piétons" a précisé le préfet.

Lire aussi

1200 caméras disséminées dans Paris

Pour effectuer son travail, l'unité de vidéo-verbalisation s'appuie sur 1200 caméras disséminées dans les rues de la capitale. Sur 48 axes et huit carrefours accidentogènes, ils guettent les véhicules et verbalisent en cas d'infraction.

En vidéo

PV de stationnement : où ont-ils augmenté ?

Sur les 119.193 infractions relevées en 2018, 59% étaient de la circulation dans une voie de bus, 12% du stationnement dans une voie de bus, 19% du stationnement non autorisé, 6% du non respect de sas de vélo, 3% du franchissement de feu rouge et 1% d'autres infractions (non port de la ceinture de sécurité, du casque...). 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter