Plus d'un fumeur sur deux le fait : ce que vous risquez en jetant un mégot par la fenêtre d'une voiture

Automobile

SANCTIONS - Il arrive à plus d'un fumeur sur deux de lancer son mégot par la fenêtre en roulant, selon une enquête publiée ce jeudi par Vinci Autoroutes. Outre la saleté, ce geste est susceptible de provoquer des incendies. Voici l'amende (voire la peine de prison) prévue pour ceux qui s'y risquent.

C'est pire que l'an dernier. Un gros tiers des Français (37% en 2019 contre 33% en 2018) reconnaît jeter des déchets de toute nature (gobelets, canettes, bouteilles, emballages, notamment) par la fenêtre sur l'autoroute, selon une enquête réalisée par Ipsos pour la Fondation Vinci Autoroutes. 

Ce sondage publié à dessein ce jeudi 1er août, à la veille du grand week-end de chassé-croisé de l'été, révèle également que plus de la moitié des fumeurs (16% des sondés) se débarrasse de ses cigarettes en roulant. Chaque jour, les agents routiers ramassent ainsi une centaine de mégots par kilomètre d'autoroute, et le double sur chaque aire de service, chiffre le concessionnaire.  

Une sénatrice souhaite faire modifier le Code de la route

Un mégot jeté dans la nature met pourtant environ deux ans à se décomposer et pollue 500 litres d'eau. Nuisibles à l'environnement, le geste est aussi susceptible de provoquer des incendies, en particulier en période de sécheresse. Parmi les actions menées par l'entreprise autoroutière, la distribution de 10.000 cendriers de poches sur les 41 aires de son réseau. Mais le problème dépasse largement les seules autoroutes. Une sénatrice de Gironde, Nathalie Delattre, souhaite ainsi rendre les cendriers obligatoires dans les véhicules, comme le soulignent ce jeudi nos confrères du Parisien. Dans un message publié mardi sur Twitter, l'élue a même demandé au gouvernement de modifier le Code de la route en ce sens.  

La commune de Saint-Jean-d'Illac, en Gironde, a pour sa part pris les devants. Elle a en effet pris lundi un arrêté" interdisant de fumer dans les véhicules non pourvus de cendrier [...] à compter de ce jour et jusqu'au 30 septembre [...] Il est également interdit de jeter des mégots à proximité des forêts. Cette interdiction s'applique exclusivement aux véhicules circulant près des forêts ou les véhicules en stationnement, jusqu'à une distance de 200m des bois, forêts, landes", développe-t-elle dans un message diffusé sur sa page Facebook.  

135 euros d'amende pour un jet de mégot sur la route

Que dit la loi ? "Les automobilistes surpris à jeter sur la route leur mégot, peuvent être verbalisés d'une amende de 135 euros par les agents assermentés (gendarmerie, police, Office national de la chasse et de la faune sauvage, Office national des forêts, Direction départementale des territoires et de la mer…) simplement en relevant leur numéro d’immatriculation", précise sur son site l'Entente Valabre. Cet établissement public, destiné à préserver les territoires comme les personnes des risques d'incendie, rappelle que "chaque année, 15.000 hectares de forêt disparaissent". 

Lorsque cette négligence provoque des dégâts, les sanctions peuvent s'envoler : "Les auteurs d’un départ de feu par imprudence sont passibles d’une amende de 3.750 euros et d’un emprisonnement de six mois. Ces sanctions peuvent être aggravées si les dégâts causés à des tiers sont importants". Sans oublier, assure l'organisme, que "les auteurs, même involontaires, d’un incendie sont systématiquement recherchés et poursuivis". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter