Prime à l'achat des voitures hybrides rechargeables voulue par de Rugy : quel montant ? quel moteur ?

Prime à l'achat des voitures hybrides rechargeables voulue par de Rugy : quel montant ? quel moteur ?

COUP DE POUCE - Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, s'est déclaré favorable, dimanche sur LCI, au retour d'une prime de 1.000 à 2.000 euros pour l'achat d'un véhicule hybride rechargeable. Ce dispositif viserait les véhicules qui peuvent être branchés à une borne (et non ceux qui se rechargent seulement en roulant).

Il se rend ce lundi au Mondial de l'auto, où la voiture électrique est à l'honneur. François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire depuis début septembre, veut étendre la politique d'aide à l'achat des voitures dites propres aux hybrides rechargeables. "Nous allons en discuter avec le gouvernement, nous allons en discuter avec les constructeurs, il faut qu'il y ait une subvention à l'achat pour l'hybride rechargeable", a-t-il assuré dimanche, au Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI.  

Toute l'info sur

La voiture électrique, le véhicule de demain ?

En vidéo

La chronique de FX Pietri : prime à la casse, les hybrides aussi ?

Selon son souhait, cette prime serait de l'ordre de 1.000  à 2.000 euros pour ces véhicules dotés d'un moteur thermique et d'un moteur électrique (rechargeable à une borne) et donc capables de rouler en tout électrique sur des dizaines de kilomètres. Les prix de base de ces derniers varient de 35.000 euros à 80.000 euros dans la plupart des cas. Notez que les engins hybrides classiques, qui ne se rechargent qu'en roulant et disposent d'une autonomie moindre, ne sont pas concernés par cette annonce. Par le passé, l'achat d'une hybride rechargeable ou classique donnait lieu une prime de 1.000 euros, prime supprimée en 2018.  

Lire aussi

En vidéo

Fin du diesel : les constructeurs misent sur un véhicule hybride

Réintroduire cette prime pour les hybrides rechargeables serait un moyen de faire baisser, dans un premier temps, la consommation de carburant, avant de pouvoir s'en passer totalement dans quelques décennies. "On vise zéro utilisation d'énergie fossile, c'est-à-dire zéro essence, zéro diesel dans les transports, à l'horizon 2050 [...] "Si on peut faire plus vite, on le fera", a ajouté le ministre.

Actuellement, les particuliers peuvent bénéficier d'une prime de 6.000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique neuf. Le projet de loi de Finances pour 2019 prévoit de prolonger ce coup de pouce.  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Aubervilliers : une fête au commissariat en plein couvre-feu, la préfecture promet des sanctions

2000 livres et un aller-simple pour quitter le Royaume-Uni : l'offre surprenante de Londres aux citoyens de l'UE

EN DIRECT - Covid-19 : l'Allemagne veut restreindre ses vols avec les pays les plus touchés

Frontière France-Belgique : de nouvelles règles s’appliquent désormais

Après la flambée due au variant, les contaminations baissent au Royaume-Uni : quels enseignements en tirer ?

Lire et commenter