Carburants : -3 cts pour le diesel et -2 cts pour l'essence en une semaine, le coronavirus fait chuter les prix

Carburants : -3 cts pour le diesel et -2 cts pour l'essence en une semaine, le coronavirus fait chuter les prix
Automobile

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

À LA POMPE - En l'espace de quatre semaines, le prix du diesel a baissé de 5,6 centimes, celui de l'essence de 3,2 centimes, selon les chiffres communiqués ce lundi par le gouvernement. En cause, le repli du cours du pétrole, miné par les conséquences du coronavirus sur la santé économique de la Chine.

La baisse engagée il y a quatre semaines s'accélère. Si bien que depuis la première semaine de janvier, les prix à la pompe sont en recul de 5,65 centimes par litre pour le diesel et de 3,23 centimes par litre pour le Super Sans plomb 95, selon nos calculs effectués à partir moyennes hebdomadaire publiées ce lundi 3 février par le ministère de la Transition écologique et solidaire. 

Le litre de diesel s'affichait ainsi la semaine dernière en moyenne à 1,4343 euro, en baisse de 2,92 centimes par rapport à la semaine précédente. Le SP 95 se vendait quant à lui à 1,5160 euro, en recul de 1,83 centime. Même tendance pour le SP95-E10 (contenant jusqu'à 10% d'éthanol) qui s'affichait pour sa part à 1,4914 euro, soit exactement 2 centimes de moins. Enfin, le SP98 a atteint 1,5775 euro, en recul de 1,63 centime.

Le baril de Brent sous la barre symbolique des 60 dollars

La principale raison de ces baisses à la pompe est à chercher du côté des prix du pétrole, qui influent largement sur les prix des carburants. Or, rapidement après son apparition fin décembre à Wuhan au centre de la Chine, le coronavirus a fait chuter les cours du brut au niveau mondial. La cotation du baril de Brent (159 litres), référence en Europe, a ainsi perdu 3,20% ce lundi 3 février par rapport à vendredi. Valant désormais 54,81 dollars, il évolue ainsi largement sous la barre symbolique des 60 dollars franchie fin janvier.  

Lire aussi

Les investisseurs redoutent en effet les conséquences de l'épidémie de pneumonie virale, qui s'est désormais propagée en Chine puis à l'étranger. Premier importateur et deuxième consommateur de pétrole du monde, le pays peuplé de 1,3 milliard d'habitants est en effet un acteur clef du marché.   

En vidéo

On vous dit tout sur le prix du carburant

À noter que les prix du diesel et de l'essence communiqués par le gouvernement sont des moyennes. Ces données n'empêchent pas les stations-service d'afficher les tarifs qu'elles souhaitent, plus élevés ou plus bas. Pour trouver le pompiste proposant les meilleurs prix à côté de chez vous, LCI vous propose de consulter ici sa carte interactive.   

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent