Prix des carburants : après un net repli, le diesel et l'essence stagnent

Automobile

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

RÉPIT - Après deux mois de franc repli, les tarifs du diesel et de l'essence à la pompe sont quasiment restés stables la semaine dernière, avec une hausse n'excédant par 0,5 centime, selon les moyennes du gouvernement publiées ce lundi. La courbe du prix des carburants continue donc de suivre celle des cours du pétrole.

Ils ont pour ainsi dire stagné. Les prix du diesel et de l'essence ont augmenté, la semaine dernière, de respectivement un quart de centime et un demi centime, selon les moyennes hebdomadaires publiées ce lundi 10 décembre par le ministère de la Transition écologique et solidaire.  Dans les stations-service, le diesel (récemment rebaptisé B7) s'affichait ainsi, à 1,4312 euro. C'est très précisément 0,25 centime de plus que la moyenne des sept jours précédents (1,4287 euro). 

Le litre de diesel coûtait ainsi dix centimes de moins que lors de son pic de 2018 (1,5331 euro), intervenu début octobre alors que les cours du pétrole venaient de s'envoler. Ce carburant se situait donc à un niveau de prix semblable à celui du mois de mai. Il restait tout de même la semaine dernière 7 centimes au-dessus de son plus bas de l'année (1,3624 euro), observé en mars.

Lire aussi

Le SP 95 (E10) était quant à lui proposé par les pompistes en moyenne à 1,4352 euro la semaine dernière, toujours selon les chiffres du gouvernement. Soit à peine 0,47 centime de plus que la moyenne d'il y a deux semaines (1,4305 euro), qui avait été pour sa part la plus basse de l'année 2018. En dépit de ce très léger sursaut, la tendance au repli dure depuis deux mois. Le litre d'essence a ainsi perdu 14 centimes depuis son pic d'octobre (1,5735 euro).

L'évolution du prix des carburants suit encore une fois celui des cours du pétrole. Le baril de Brent (159 litres), la référence en Europe, a en effet connu une très légère hausse la semaine dernière, oscillant entre 61 et 62 dollars. Il était descendu à 57,80 dollars les 28 et 29 novembre avant de remonter à 61 dollars le 3 décembre. 

En vidéo

Hausse des taxes sur les carburants : récit d'une annulation rocambolesque

Autre composante du prix du carburant, les taxes (qui représentent actuellement près des deux tiers du prix à la pompe) ne devraient finalement pas augmenter en janvier 2019. Le pouvoir a en tout cas annoncé la semaine dernière la suspension de la hausse initialement prévue et qui avait pourtant été confirmée à maintes reprises jusqu’au début du mouvement social des Gilets jaunes.

Les blocages organisés par les contestataires entraînent actuellement des difficultés d'approvisionnement pour plusieurs stations-services. Pour vérifier si la vôtre est affectée et à quel tarif votre carburant y est proposé, vous pouvez consulter

notre carte interactive en cliquant ici. Il suffit de cliquer à l'endroit où vous habitez ou de rentrer une adresse ou une localité.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter