Prix des carburants : le diesel quasiment à son plus haut depuis un an

Prix des carburants : le diesel quasiment à son plus haut depuis un an

À LA POMPE - En ces premiers jours de 2020, le prix du diesel frôle son plus haut de 2019, après six semaines d'augmentation continue. Celui de l'essence augmente lui aussi, à un rythme toutefois moins soutenu. En cause : le cours de l'or noir reparti à la hausse en raison des tensions géopolitiques.

C'est la sixième semaine de hausse consécutive. Les prix à la pompe n'en finissent plus de grimper depuis mi-novembre, comme le montrent les moyennes hebdomadaires publiées chaque lundi par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Le prix du litre de diesel a ainsi atteint en moyenne 1,4841 euro la semaine dernière, à cheval entre 2019 et 2020, selon les statistiques publiées ce lundi 6 janvier par le gouvernement. 

La dernière semaine de l'année qui vient de s'écouler, il se situait en moyenne à 1,4748 euro (soit 0,93 centime de moins) tandis que fin novembre, avant sa remontée, il se vendait en moyenne à 1,4381 euro (4,6 centimes de moins).

Toute l'info sur

Iran - Etats-Unis : l'inquiétante escalade

Lire aussi

Même tendance à l'augmentation du côté du super sans plomb 95. Son litre s'affichait dans les stations-essence en moyenne à 1,5365 euro la semaine dernière, contre 1,5294 euro il y a deux semaines (soit 0,71 centime de moins) et 1,5096 euro fin novembre (2,69 centimes de moins). Les prix de ces deux types de carburants retrouvent ainsi leur niveau de cet automne. 

Mais si le diesel s'approche de son plus haut de l'année 2019 (atteint fin mai avec une moyenne hebdomadaire à 1,4898 euro le litre), l'essence maintient pour sa part encore une distance avec son record hebdomadaire de l'an dernier également atteint fin mai (avec un litre s'affichant à 1,5943 euro mais perdant près de cinq centimes dans les deux semaines qui avaient suivi). 

Quand le pétrole monte, le carburant monte

Principale cause de cette progression : l'évolution à la hausse du prix du pétrole. Le cours de l'or noir est en effet l'un des principaux facteurs jouant sur la variation des prix des carburants. Et le baril de Brent, qui frôlait les 69 dollars ce lundi alors qu'il coûtait 61 dollars il y a un mois, a fortement augmenté récemment en raison des tensions au Moyen-Orient. Des tensions ravivées par la mort du général iranien Qassem Soleimani, tué le 3 janvier à Bagdad dans un raid américain. 

En tenant compte du décalage induit par les délais d'approvisionnement, cette nouvelle hausse du baril devrait se ressentir à la pompe dans les semaines à venir. 

Lire aussi

À noter que les prix des carburants communiqués par le ministère de la Transition écologique est solidaire sont des moyennes. Ces statistiques n'empêchent pas les stations-service d'afficher les tarifs qu'elles souhaitent, plus élevés ou plus bas. Pour trouver le pompiste proposant les prix les plus intéressants à côté de chez vous, LCI vous propose de consulter ici sa carte interactive.   

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

Producteur tabassé par des policiers à Paris : que s'est-il passé ?

Ce qu'il sera possible (ou non) de pratiquer dans les stations de ski pendant les vacances de Noël

EN DIRECT - Covid-19 : le taux de reproduction du virus continue de baisser en France

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

Lire et commenter