Rouler sans assurance : une pratique courante qui peut coûter cher en cas d'accident

Rouler sans assurance : une pratique courante qui peut coûter cher en cas d'accident
Automobile

DÉLIT - Elle a beau être interdite, la conduite sans assurance concerne environ 800.000 personnes. Lorsqu'un conducteur non-assuré est responsable d'un accident de la route, les victimes sont indemnisées par un fonds qui avance les sommes avant de se retourner contre le fautif, qui peut ensuite se retrouver endetté à vie.

Le défaut d'assurance est un délit et lorsque des conducteurs dans ce cas sont responsables d'un accident, les victimes rencontrent des difficultés pour se faire indemniser. Les automobilistes sans sassurance ont pourtant fait 8.711 victimes corporelles l'an dernier (dont 132 décès), en progression de 6,6% sur cinq ans, pointe le baromètre 2019 de la non-assurance routière, publié ce jeudi 24 septembre par le Fonds de garantie des victimes. En outre, 19.758 personnes ont été concernées par des dommages matériels. 

Côté facture,116 millions d'euros ont été versés aux victimes, très majoritairement pour des dommages corporels. Ce montant global a bondi de 30% en cinq ans, précise encore l'étude annuelle. Concrètement, ces sommes sont avancées dans un premier temps par le fonds de garantie alimenté par la solidarité collective, qui se charge ensuite de se retourner contre le fautif... quand il a pu être identifié car certains ont pu commettre en outre un délit de fuite.

Lire aussi

Par exemple 300 euros à rembourser par mois pendant 50 ans

En fonction de la gravité de l'accident, l'indemnisation peut atteindre plusieurs millions d'euros. Le fautif peut ainsi se retrouver endetté à vie pour rembourser le fonds. "Il doit donner 300 euros par mois pendant 50 ans pour quelqu'un qu'il ne connaît pas vraiment", lit-on sur la page d'accueil du site du Fonds de garantie des victimes, qui vient de lancer une campagne de prévention pour mettre en garde contre les lourdes conséquences du défaut d'assurance. Une vidéo mettant en scène un responsable d'accident est par exemple visible ici sur Youtube. 

Le nombre de conducteurs non-assurés est estimé à 800.000 en France. Ils encourent pour ce défaut d'assurance une amende forfaitaire de 750 euros. En cas de récidive, l'amende peut atteindre 3.750 euros et être assortie de peines complémentaires telles qu'une suspension ou annulation du permis avec interdiction de le repasser ou encore une confiscation du véhicule. Un nouveau manquement peut faire monter l'amende jusqu'à 7.500 euros.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Fermeture de la mosquée de Pantin : "On est en train de tout mélanger", estiment les fidèles

CPF : attention, vous risquez de perdre vos heures de formation !

EN DIRECT - Attentat de Conflans : les deux collégiens déférés pour avoir désigné Samuel Paty sont âgés de 14 et 15 ans

EN DIRECT - Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale demain

Covid-19 : pour aider la recherche, le Royaume-Uni va infecter des volontaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent