De nouvelles zones tampon devant les passages piétons, attention aux PV

De nouvelles zones tampon devant les passages piétons, attention aux PV

Automobile
DirectLCI
SÉCURITÉ ROUTIÈRE - Afin de mieux protéger les piétons, de nouvelles zones tampon sont amenées à se multiplier devant les passages cloutés. Elles se matérialisent par une ligne en pointillés. La franchir alors qu'un piéton traverse est passible d'une amende de 35 euros.

La mesure vise à renforcer la protection des piétons qui traversent dans les clous. Les maires ont désormais la possibilité d'aménager des "zones tampon de sécurité" devant chaque passage pour piétons. L'arrêté du 12 décembre 2018 relatif à la modification de la signalisation routière permet en effet aux collectivités locales qui le souhaitent de réaménager les abords d'un passage piéton, en installant un genre de sas entre les véhicules et les piétons qui traversent.  Ce texte met ainsi en œuvre la mesure numéro 9 du dernier Comité interministériel de la Sécurité routière.


Comment ces zones se matérialisent-elles et quelles sont les sanctions encourues par les conducteurs qui ne les respectent pas ?  

De quoi s'agit-il ?

"Les lignes transversales, dites lignes d'effet des passages pour piétons, peuvent être implantées entre 2 mètres et 5 mètres en amont du passage pour piétons. De couleur blanche, elles sont formées d'une ligne discontinue alternant des rectangles peints et des espaces de même dimensions, et ont une largeur de 0,15 mètre", précise l'article 13 de l'arrêté


La zone est ainsi délimitée par un marquage au sol représentant une ligne en pointillés, comme sur les images ci-dessous.

Où s'arrêter ?

"Ces lignes matérialisent l'endroit où les usagers circulant sur la chaussée doivent s'arrêter le cas échéant pour assurer une bonne visibilité mutuelle avec les piétons souhaitant traverser", ajoute le texte. Les véhicules doivent impérativement s’arrêter devant elles pour laisser traverser les piétons, précise la Délégation à la Sécurité routière dans un communiqué publié le 9 janvier. 


Ils ne sont en revanche pas tenus de s'arrêter si aucun piéton n'est engagé ni ne montre son intention de le faire. Cette ligne en pointillés est identique à celle déjà matérialisée en amont de certains feux de signalisation et passages piétons protégés par des feux. Elle n'est en revanche pas équivalente à une ligne de stop imposant pour sa part de marquer l'arrêt même s'il n'y a personne. 

En vidéo

Jonzac teste le passage piétons en 3D

Quelle sanction ?

Le non respect de cette règle (c'est-à-dire dépasser la ligne discontinue alors qu'un piéton traverse ou est sur le point de le faire) expose le conducteur à une amende forfaitaire de 35 euros, prévient encore la Sécurité routière. En outre, le refus de priorité à un piéton (passage piéton et feu tricolore) donne lieu à une amende forfaitaire de 135 euros et à un retrait de 6 points de permis (au lieu de 4 points avant  le durcissement des sanctions à l'automne dernier). 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter