Les 12 points contre une formation : les jeunes conducteurs peuvent désormais obtenir plus vite leur permis définitif

Automobile

Toute L'info sur

Le 13h

PRÉVENTION ROUTIÈRE - En 2016, plus de 700 personnes ont été tuées en France dans des accidents impliquant un conducteur novice. Une mesure a été adoptée pour changer les comportements des nouveaux détenteurs du permis et réduire ce nombre : depuis le 1er janvier, ils peuvent réduire le délai probatoire qui les obligeait à patienter pour obtenir la totalité des 12 points, à condition qu'ils suivent une formation.

Depuis le 1er janvier 2019, le permis probatoire de trois ans peut être réduit à deux années pour les jeunes conducteurs. La condition est de suivre une formation "post permis" de sept heures, mais elle est payante. Peuvent prétendre à cette formation, et donc à l'obtention des 12 points une année plus tôt, les seuls "titulaires d'un premier permis de conduire (A1, A2, B1 ou B) entre les 6e et 12e mois qui suivent son obtention, ni avant, ni après", indiquait la sécurité routière dans le communiqué annonçant la mise en place de cette mesure.

Répartie sur une seule journée, cette formation qui relève du volontariat est "collective afin de permettre un maximum d'échanges sur les expériences de conduite entre les conducteurs d'une même génération". L'objectif est en effet de sensibiliser les conducteurs novices pour qui le risque d'accidents est multiplié : en 2016, 718 personnes sont décédées dans un accident impliquant l'un d'entre eux (soit 21% des presque 3.500 tués en 2016), 325 étant des novices et 393 d'autres usagers.

Voir aussi

 Comment juge-t-on la mesure du côté des formateurs et des candidats ? C'est la question posée dans le reportage du journal de 13H de TF1 en tête de cet article.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter