Lutte contre la pollution automobile : la voiture à hydrogène, l'autre voiture propre de demain ?

Lutte contre la pollution automobile : la voiture à hydrogène, l'autre voiture propre de demain ?
Automobile

Toute L'info sur

LE WE 13h

REPORTAGE - En Europe, les constructeurs européens misent sur la technologie électrique pour réduire les émissions de particules fines. En Corée du Sud, les autorités ont opté pour une autre source d'énergie : l'hydrogène, en utilisant l'eau comme carburant. Un pari audacieux.

À Séoul, en Corée du Sud, les pics de pollution ont atteint des records depuis le début de l'année. A tel point que les habitants sont contraints régulièrement de porter des masques. En cause, les particules fines qui émanent des pots d’échappement des nombreux véhicules roulant à l'essence. Des habitants, comme Anna, ont décidé d’agir. "J’ai choisi un modèle qui n’émet pas de particules fines", explique la quadragénaire. A la place, le pot d’échappement de sa nouvelle voiture à hydrogène recrache de la vapeur d’eau. "Je pense que si nous agissons ensemble, nous pouvons réduire nos émissions de CO2. Je tiens vraiment à montrer l’exemple pour mes enfants", justifie-t-elle. 

Autre avantage de l’hydrogène utilisé comme carburant : dix minutes pour effectuer un plein à la station, quand il faut plusieurs heures pour un véhicule électrique. Et surtout, ce plein est gratuit. Le gouvernement sud-coréen veut devenir le leader mondial de l’hydrogène. Pour cela, Séoul a déjà commencé à convertir ses automobilistes. Les autorités financent plus de la moitié des 55.000 euros que coûte l’achat de la voiture. "L’aide du gouvernement est vraiment intéressante", se réjouit un automobiliste de 50 ans, qui a récemment fait l’acquisition d’un modèle roulant à l’hydrogène. 

Lire aussi

80.000 véhicules roulant à l'hydrogène en 2022 ?

En misant sur l’hydrogène, Séoul fait un choix audacieux, alors que la plupart des pays misent sur la technologie électrique. Derrière cette ambition, le géant de l’automobile Hyundai. Et une voiture : la Nexo. Commercialisée depuis l’an dernier - en France au prix de 75.600 euros, elle pourrait bien devenir l’emblème de la technologie sud-coréenne. Actuellement, 2.000 véhicules à l’hydrogène sont en circulation dans le pays. Les autorités en attendent quarante fois plus d’ici 2022. 

Chaque année dans le monde, 63 millions de tonnes d’hydrogène sont produites. Cependant, tout comme la technologie électrique, l'hydrogène n’est pas 100% propre. Actuellement, plus de 95% de la production mondiale d'hydrogène est ainsi issue d'énergies fossiles (gaz naturel, pétrole, charbon). Un mode de production qui émet beaucoup de CO2. Ce qui n'arrange pas vraiment les affaires de la planète.  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter