La star de la NBA LeBron James s'excuse après la publication d'un message jugé antisémite

Autres sports

MEA CULPA - La star des Los Angeles LeBron James a présenté ses excuses après avoir posté un message sur Instagram citant les paroles d'une chanson du rappeur 21 Savage au contenu antisémite.

"Mes excuses, bien sûr, si j'ai offensé quelqu'un" : c'est par ces mots que la star du basket-ball américain LeBron James a demandé pardon après avoir posté un message sur Instagram citant les paroles d'une chanson au contenu antisémite. Le joueurs des Los Angeles Lakers répondait à la chaîne sportive ESPN, qui l'interrogeait sur la controverse née de sa story postée la veille.

"King James" avait alors posté des images, assis au volant de sa voiture écoutant de la musique, et retranscrit les paroles d'une chanson du rappeur 21 Savage : "On reçoit cet argent juif, Tout est casher". 

Lire aussi

Le message avait été relevé par un journaliste, qui s'était interrogé sur Twitter : "Surpris que LeBron, qui fait peu d'erreurs, ait posté ça. Est-ce que citer les paroles d'une chanson décharge la personne de la responsabilité de ces paroles ? Je dirais non, spécialement avec 45 millions d'abonnés."

"Je pensais en fait que c'était un compliment "

LeBron James, dont le compte Instagram est suivi par près de 46 millions de personnes, a démenti avoir voulu insulter la communauté juive. "Ce n'est pas pour ça que j'ai choisi de partager ces paroles, je le fais tout le temps", a-t-il expliqué à ESPN. "Je conduis ma voiture, j'écoute de la musique, et c'est le résultat. Je pensais en fait que c'était un compliment et clairement ça ne l'était pas selon les vues de beaucoup de gens. Mes excuses. Ce n'était pas du tout mon intention, évidemment, de heurter quelqu'un".

Selon ESPN, la NBA ne devrait pas sanctionner le joueur pour sa bourde. 

En vidéo

Comment lutter contre le racisme et l'antisémitisme sur les réseaux sociaux ?

Le basketteur, qui compte parmi les meilleurs marqueurs de l'histoire de ce sport, est un fervent militant des droits civiques et grand pourfendeur du racisme. Il s'est plusieurs fois opposé au président Donald Trump, qu'il accuse d'avoir remis la haine raciale "à la mode" et d'attiser la division entre les communautés aux Etats-Unis.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter