Championnat du monde de handball : les trois joueurs tricolores qui ont fait parler d'eux durant le tour préliminaire

Autres sports

FOCUS - Le tour préliminaire du championnat du monde de handball vient de s'achever et les joueurs tricolores ont d'ores et déjà les yeux rivés sur le tour suivant et le match face à l'Espagne, ce samedi. Durant cette première semaine de compétition, trois joueurs ont fait parler d'eux pour différentes raisons, le portier Vincent Gérard, le jeune Melvyn Richardson et le revenant Nikola Karabatic.

Le tour préliminaire du Mondial de handball, qui se déroule en Allemagne en ce début d’année, s’est achevé jeudi soir. A la clé, la qualification de l’équipe de France pour le tour principal, où elle affrontera des gros morceaux tels que l’Espagne, l’Islande ou encore la Croatie. 

En écartant à la fois le Brésil (22-24), la Serbie (32-21), la Corée unifiée (34-23) et la Russie (23-22) tout en tenant en échec le pays hôte, l’Allemagne (25-25), les joueurs tricolores ont ainsi fini cette première phase invaincus. Au cours de ce premier tour, plusieurs joueurs ont attiré l’attention, par de jolies performances, des débuts prometteurs ou encore un retour très attendu.

Lire aussi

L'infranchissable Vincent Gérard

Il a été prépondérant dans la phase préliminaire du tournoi. Dernier rempart des Bleus, Vincent Gérard a apporté sa grande sérénité à la défense tricolore, multipliant les arrêts déterminants au fil des rencontres. Tout d’abord contre le Brésil lors du premier match, où il signe 12 arrêts, avant d’en effectuer 11 contre la Serbie, obtenant à chaque le titre de joueur du match. Face à la Corée unifiée et l’Allemagne, il signera 6 interceptions avant de monter une nouvelle fois en régime face à la Russie avec 9 parades. Nul doute que Didier Dinart, le sélectionneur des Bleus, aura besoin d’un Vincent Gérard dans cette forme pour aller loin dans le tournoi.

Première réussie pour Melvyn Richardson

Il a parfaitement assumé le lourd héritage de son père, l’illustre Jackson Richardson, recordman du nombre de sélections en Bleu (417). Pour son premier match en championnat du monde, le gaucher a parfaitement fait le job, inscrivant quatre buts dont un penalty. Inclus à la dernière minute pour le dernier match du tour préliminaire, au détriment du Nantais Nicolas Claire, Melvyn Richardson aura à cœur de s’inscrire durablement dans la rotation de l’équipe, avant de pourquoi pas suivre les traces de son illustre géniteur.

Nikola Karabatic, le retour du maître à jouer

Sans jouer la moindre minute, il était quasiment le joueur des Bleus le plus scruté de ce début de championnat du monde. Lui, c’est évidemment Nikola Karabatic, légende vivante du handball français. A 34 ans, le joueur du PSG, meilleur buteur en activité avec 1 181 réalisations, a effectué son retour contre la Russie, trois mois après son opération au pied. L’occasion de fêter sa 300e chez les Bleus. Une 300e discrète lors de laquelle il n’a pas scoré mais a délivré plusieurs passes décisives bien senties. De quoi monter doucement en puissance avant les choses sérieuses, qui commencent dès samedi à 18h face à l’Espagne, championne d’Europe en titre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter