Coronavirus : la pandémie fait plier les Jeux Olympiques de Tokyo, reportés à 2021

Coronavirus : la pandémie fait plier les Jeux Olympiques de Tokyo, reportés à 2021
Autres sports

Toute L'info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

SPORT - Face à la pandémie de coronavirus, les Jeux olympiques de Tokyo prévus initialement en 2020 ont été officiellement reportés, "au plus tard à l'été 2021".

En 1940, les Jeux Olympiques de Tokyo n'avaient pu avoir lieu, guerre mondiale oblige. Des décennies plus tard, c'est une épidémie sanitaire qui a contraint les autorités : le Comité international olympique (CIO) a annoncé ce mardi le report d'un an de l'événement sportif. en raison de la pandémie de Covid-19. 

"Dans les circonstances actuelles et sur la base des informations fournies aujourd'hui (mardi) par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le président du CIO et le Premier ministre du Japon ont conclu que les Jeux olympiques de Tokyo doivent être reprogrammés après 2020 et au plus tard à l'été 2021, afin de sauvegarder la santé des sportifs et tous ceux impliqués dans les JO ainsi que la communauté internationale", a annoncé le CIO dans un communiqué.

Lire aussi

"Ces JO seront le témoignage de la défaite du virus"

Cette décision semblait inévitable, entre le contexte inédit de pandémie mais aussi les demandes de report grandissantes au sein du monde sportif. Un monde sportif qui a donc rendez-vous dans un an, toujours à Tokyo. Ces Jeux olympiques, qui s'appelleront toujours JO-2020, seront "le témoignage de la défaite du virus" face à l'humanité, a lancé Shinzo Abe. En attendant, le relais de la flamme olympique, qui devait débuter jeudi, a été lui aussi ajourné.

Cette décision représente en tout cas un énorme coup dur pour la ville de Tokyo et le Japon, qui se préparaient minutieusement depuis des années à accueillir le plus grand événement sportif de la planète du 24 juillet au 9 août, suivis des Paralympiques du 25 août au 6 septembre. Les conséquences économiques, elles aussi, seront considérables : fin 2019, les organisateurs avaient estimé que le coût total de l'organisation des Jeux devait s'élever à environ 11,5 milliards d'euros pour la partie japonaise. Le report devrait aussi achever de plomber cette année le secteur du tourisme et de la consommation en général dans le pays, déjà en crise depuis des mois. 

Mais pour l'instant, la crise sanitaire est la priorité : les conséquences financières du report "'ont pas été évoquées et ne sont pas la priorité, il s'agit de protéger des vies", a déclaré le président du CIO Thomas Bach à plusieurs médias.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent