CV atypique et humour bien trempé : Clarisse Crémer à l'assaut du Vendée Globe

CV atypique et humour bien trempé : Clarisse Crémer à l'assaut du Vendée Globe
Autres sports

REPORTAGE - Le 8 novembre prochain, Clarisse Crémer prendra pour la première fois la route du Vendée Globe. Une traversée en solitaire pour laquelle cette jeune navigatrice au parcours étonnant se prépare d'arrache-pied. Rencontre.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que son profil détonne. Clarisse Crémer a trente ans et sur les réseaux sociaux, elle se met en scène avec beaucoup d'autodérision. Pourtant, on la surnomme "la machine". Loin de l'image des navigateurs bourrus et solitaires, elle fait partie d'une nouvelle génération de skippers qui vit avec son temps, sans délaisser la performance. 

Elle a tout plaqué il y a cinq ans

Rien ne prédestinait Clarisse Crémer à faire de la voile à un tel niveau. Née à Saint-Cloud, en région parisienne, l'étendue d'eau la plus proche de chez elle était la Seine. Pas le fleuve le plus déchaîné... Petite, elle voulait même être boulangère, pour "manger des pains au chocolat", confie-t-elle. Mais, ajoute-t-elle aussitôt dans un grand sourire, la fillette qu'elle était a vite changé d'avis en apprenant que c'était un métier dans lequel il fallait se lever à l'aube. Déjà alors, elle imite ses grands frères, mordus de voile, mais à l'école, c'est une élève modèle. "Sur le plan scolaire, ça marchait bien… Elle avait un chemin tout tracé", explique sa maman. 

Élève brillante, diplômée d'HEC et autoentrepreneure, Clarisse Crémer trace sa route. Mais souvent, les chemins tout tracés sont terriblement ennuyeux, alors elle plaque tout, il y a cinq ans, pour s'installer en Bretagne avec Tanguy Le Turquay, son compagnon. Lui aussi passionné de voile, il lui a "donné le virus, c'est sûr", dit-elle. 

L'équipe d'Armel Le Cléach l'intègre à son écurie

Mais Candice n'est pas qu'une skipper talentueuse, elle manie aussi à merveille les nouveaux outils de communication, comme en témoigne la vidéo ci-dessous postée durant le confinement, vue des milliers de fois, dans laquelle elle joue avec humour la navigatrice bloquée à terre qui s'entraîne coûte que coûte. 

Ses vidéos tapent dans l'œil de l'équipe d'Armel Le Cléach, le dernier vainqueur du Vendée Globe. Et Ronan Lucas, patron du Team Banque Populaire, ne s'y trompe pas en l'engageant. "En plus d'être une excellente communicante, elle s'impose par ses résultats, au milieu des garçons", s'enthousiasme-t-il. 

Son record jusqu'ici, c'est 18 jours en mer

En cinq ans, elle a tout appris ou presque et désormais, on l'appelle donc "la machine". Transporter des sacs de dizaines de kilos, hisser les voiles et devoir manœuvrer dans une mer déchaînée ne lui fait pas peur, au contraire. "C'est ce que j'aime et ce qui me transcende : on se rend compte qu'on va plus loin que ce qu'on aurait pu imaginer".

 A son palmarès ? Deux traversées de l'Atlantique, toutes deux terminées sur le podium. De quoi lui donner envie de faire un Vendée Globe, pour lequel elle s’entraîne depuis un an maintenant. Son record jusqu'à présent, c'est 18 jours seule en mer. Là, il s'agira de tenir 3 mois... Et dans son bateau, l'intérieur est sans réel confort. 

Lire aussi

"C'est assez succinct, il y a de l'électronique, une petite cuisine…, nous montre-t-elle. Tout est fait pour la performance, le confort, ça vient après". Son confort, elle le trouvera peut-être avec sa caméra qu'elle a prévue d'embarquer : "ça fait même partie de mon soutien psychologique. Je me rattache à ça, c'est une motivation supplémentaire".

Toute l'info sur

Le 20h

 La 9e édition du Vendée Globe démarrera le 8 novembre prochain, avec un record de participation. Trente-trois skippers dont six femmes embarqueront pour la mythique course autour du monde en solitaire et sans escale. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Grèce reconfinée partiellement à partir de mardi

L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il se passe quelque chose au Texas"

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Attentat de Nice : une troisième personne en garde à vue

Olivier Véran a-t-il affirmé que "c’est le confinement qui provoque la circulation du virus" ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent