Cyclisme : Lance Armstrong révèle avoir commencé à se doper "probablement à 21 ans"

Cyclisme : Lance Armstrong révèle avoir commencé à se doper "probablement à 21 ans"
Autres sports

RÉVÉLATIONS - Déchu de ses sept titres sur le Tour de France en 2012 pour dopage par l'UCI, l'ancien cycliste américain Lance Armstrong a révélé dans un documentaire d'ESPN, prévu pour le 24 et 31 mai prochain, avoir commencé à se doper "probablement à 21 ans", soit en 1992 ou 1993.

Lance Armstrong défraie de nouveau la chronique. L'ancien cycliste américain a reconnu dans un documentaire de la chaîne américaine ESPN qu'il avait commencé à se doper "probablement à 21 ans", soit au début de sa carrière professionnelle. "Ouah, cela commence fort, j'avais probablement 21 ans", répond Armstrong à  la journaliste Marina Zenovich qui lui demande à quand remonte sa première expérience de dopage.

Cet échange apparaît dans le cadre d'une bande-annonce de 90 secondes, diffusée lundi, annonçant un documentaire en deux parties sobrement baptisé "Lance" qui sera diffusé par ESPN aux Etats-Unis les 24 et 31 mai. En 2013, il avait déjà reconnu s'être dopé à partir de 1996 dans un entretien très suivi accordé à la star de la télévision américaine Oprah Winfrey. Une prise de produits dopants qui remonterait donc à 1992 ou 1993, mettant en doute le titre mondial conquis par Armstrong en 1993 à Oslo.

J'ai toujours su ce qu'il y avait dans les injections et c'est toujours moi qui ai pris la décision.- L'ancien cycliste Lance Armstrong dans un documentaire d'ESPN.

Plusieurs anciens coéquipiers d'Armstrong chez US Postal comme Tyler Hamilton et George Hincapie ont également répondu, dans cette bande-annonce, à la question sur leur première expérience de dopage. Dans le documentaire, Lance Armstrong revient sur les différentes façons de "définir le dopage". "La façon la plus facile, c'est de dire que c'est ne pas respecter les règles. Est-ce que nous recevions des injections de vitamines et d'autres choses comme ça avant (d'avoir 21 ans) ? Oui, mais ce n'était pas illégal, j'ai toujours demandé ce qu'on me donnait", explique-t-il.

Avant d'ajouter : "J'ai toujours su ce qu'il y avait dans les injections et c'est toujours moi qui ai pris la décision. Personne ne m'a jamais dit 'Ne pose pas de question, on te donne ça et c'est tout'. Je n'aurais jamais accepté ça. Je me suis renseigné, c'était une démarche de ma part."

Déchu de ses 7 Tours de France en 2012

De 1999 à 2005, l'Américain a remporté sept éditions consécutives du Tour de France, avant d'en être dépossédé en 2012 par l'UCI après avoir écopé d'une suspension à vie à la suite d'une enquête ouverte par l'Agence américaine antidopage (Usada), qui avait établi qu'il était à la tête du "système de dopage le plus sophistiqué, le plus  professionnel et le plus efficace de l'histoire du sport".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent