Dopage : la vidéo choc du skieur Max Hauke surpris par la police, une aiguille dans le bras, en pleine transfusion sanguine

Autres sports
FLAGRANT DÉLIT - Les Mondiaux de ski nordique sont ébranlés depuis mercredi par une affaire de dopage à grande échelle. La chaîne de télévision norvégienne NRK a mis en ligne jeudi 28 février une vidéo, tournée par la police autrichienne, dans laquelle on peut voir le fondeur autrichien Max Hauke en pleine transfusion sanguine.

Les images ne laissent aucune place au doute. La chaîne de télévision norvégienne NRK a dévoilé jeudi 28 février une vidéo choc réalisée lors d'un vaste coup de filet de la police autrichienne survenu mercredi dernier qui a permis de démanteler un réseau criminel de dopage organisé. Neuf personnes, dont cinq athlètes, ont été interpellées par les autorités locales lors des Championnats du monde de ski nordique, à Seefeld, en Autriche, et en Allemagne, dans le cadre de l'opération baptisée "Aderlass" ("Saignée", en allemand). 


L'un des skieurs, le fondeur Max Hauke, a même été pris en flagrant délit de transfusion sanguine. Dans le document vidéo, filmé par la police autrichienne au moment de son arrestation et mis en ligne par la chaîne NRK, l'Autrichien de 26 ans est installé sur son canapé avec une seringue dans le bras gauche. La séquence ne dure que quelques secondes mais le malaise du skieur, surpris par l'irruption des forces de l'ordre dans sa chambre, est palpable.

Un médecin sulfureux à la tête du réseau

Après l'opération menée par les forces de l'ordre dans l'hôtel des skieurs, Dieter Csefan, le représentant de l'office fédéral autrichien de police criminelle avait révélé que l'un des athlètes interpellés avait été "pris sur le fait", en pleine "transfusion sanguine dans le bras". Sans révéler son identité. L'homme suspecté d'être à la tête du réseau serait un médecin de 40 ans, le Dr. Mark Schmidt, arrêté lui à Erfurt, en Allemagne, et connu pour avoir travaillé au sein de la sulfureuse équipe cycliste Gerolsteiner, disparue en 2008 après plusieurs cas de dopage.

En vidéo

"Se doper c'est construire toute une vie sur un mensonge" selon Martin Fourcade

Libéré après son interpellation, Max Hauke risque jusqu'à quatre ans de suspension et une peine de trois ans d'emprisonnement, comme les autres sportifs de haut niveau impliqués dans cette affaire de dopage à grande échelle. L'Autrichien, athlète au palmarès quasi-vierge, avait signé la première victoire de sa carrière en remportant 20 km, le 10 février dernier lors de l'Alpen Cup à Planica, en Slovénie. Un succès qui a perdu de sa saveur moins trois semaines plus tard.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter