REVIVEZ - Tour de France : l'étape des Champs-Élysées pour Ewan, la victoire finale pour Bernal

Autres sports
GRAND FINAL - Comme attendu, la 21e et dernière étape s'est jouée entre sprinteurs. Une bataille de vitesse remportée haut à la main par l'Australien Caleb Ewan, sa troisième victoire dans cette Grande Boucle. Egan Bernal remporte le Tour de France, Peter Sagan repart avec le maillot vert et Romain Bardet le maillot à pois. Cinquième au général, Julian Alaphilippe a, lui, été désigné super-combatif de l'édition 2019.

Le Tour de France a un nouveau roi. À seulement 22 ans et 197 jours, Egan Bernal est devenu le premier Colombien à remporter la Grande Boucle, après la 21e et dernière étape, gagnée au sprint par l'Australien Caleb Ewan (Lotto-Soudal), sa troisième victoire d'étape pour sa première participation, dimanche 28 juillet sur les Champs-Élysées à Paris. Ce sacre final sur la plus célèbre avenue du monde fait du coureur du Team Ineos le plus jeune lauréat de l'épreuve depuis un siècle. Il devance au général son équipier et vainqueur sortant, le Gallois Geraint Thomas et le Néerlandais Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma).


"C'est incroyable, je ne sais pas quoi dire. J'ai gagné le Tour. Il va me falloir quelques jours pour intégrer cela. C'est une joie que je ne peux pas décrire", a réagi Bernal, particulièrement ému après être tombé dans les bras de sa famille sur la ligne d'arrivée. "C'est le premier Tour de France de la Colombie. Il y en a tellement qui ont essayé, nous avons une telle histoire avec ce sport, nous avons gagné le Giro et la Vuelta mais il ne nous manquait que le Tour. La Colombie le mérite. Et je suis fier d'être le premier à y arriver." Le tout alors que le récent vainqueur de Paris-Nice ne dispute que sa deuxième saison dans le peloton.

Les autres honneurs sont revenus à Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), le Slovaque qui a ramené à Paris pour la septième fois le maillot vert du meilleur sprinteur (un de plus qu'Erik Zabel, un record), et à Romain Bardet, maillot à pois du meilleur grimpeur. Ainsi qu'à la formation espagnole Movistar, première au classement par équipes. Avec 14 jours passés en jaune et deux étapes en poche, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 5e au classement final, a été élu à l'unanimité super-combatif de ce Tour.

Ewan était le meilleur au sprint

Comme il est de coutume, après trois semaines folles passées à sillonner l'Hexagone, le Tour de France a paradé sur la célèbre avenue parisienne à la tombée de la nuit. Ce final en nocturne a été voulu par ASO, l'organisateur de la grand-messe du cyclisme, à l'occasion du centenaire du Maillot jaune. La dernière fois que la Grande Boucle avait fini à la nuit tombante, c'était en 2013 pour le centième Tour de l'histoire. Parti de Rambouillet, le peloton a respecté la tradition. Flûte de champagne pour le vainqueur et ses équipiers, séance de photos et balade dans la première partie de course, allure beaucoup plus soutenue par la suite quand les coureurs sont entrés sur le circuit final. Pour la 40e fois en 46 arrivées sur les Champs-Élysées depuis 1975, c'est au sprint que s'est jouée l'ultime étape. À ce petit jeu-là, Ewan était le plus fort. 

Live

BERNAL REMPORTE LE TOUR DE FRANCE 2019


C'est désormais officiel. Egan Bernal est le grand vainqueur de la 106e édition du Tour de France. Premier Colombien à lever les bras sur la Grande Boucle, le plus jeune lauréat de l'épreuve depuis 1909 repart aussi avec le maillot blanc récompensant le meilleur jeune.

ALAPHILIPPE SUPER-COMBATIF


Julian Alaphilippe a reçu son prix du super-combatif de ce Tour 2019.

BERNAL EN JAUNE


L'émotion d'Egan Bernal qui retrouve sa famille après l'arrivée sur les Champs-Élysées.

BERNAL EN JAUNE


L'image de l'arrivée du vainqueur du Tour Egan Bernal avec Geraint Thomas.

CLASSEMENT GÉNÉRAL


1. Egan Bernal (Ineos)

2. Geraint Thomas (Ineos), à 1'11"

3. Steven Kruijswijk (Jumbo-Visma), à 1'31"

4. Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe), à 1'56"

5. Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), à 4'05"

6. Mikel Landa (Movistar), à 4'23"

7. Rigoberto Uran (EF Education First), à 5'15"

8. Nairo Quintana (Movistar), à 5'30"

9. Alejandro Valverde (Movistar), à 6'12"

10. Warren Barguil (Arkéa-Samsic), à 7'32"

11. Richie Porte (Trek-Segafredo), à 12'43"

12. Guillaume Martin (Wanty-Gobert), à 22'08"

13. David Gaudu (Groupama-FDJ), à 24'03"

14. Fabio Aru (UAE Emirates), à 27'41"

15. Romain Bardet (AG2R La Mondiale), à 30'28"

PORTRAIT


Après 14 jours avec le Maillot jaune sur le dos, Julian Alaphilippe a concédé la tête du classement général au Colombien Egan Bernal à l'issue de la 19e étape, glissant finalement à la cinquième place. Signe de son impact sur cette édition 2019, le nouveau chouchou des Français a été désigné super-combatif du Tour de France à l'unanimité.

5 choses à savoir sur Julian Alaphilippe, le nouveau chouchou des Français désigné super-combatif du Tour 2019

5 choses à savoir sur Julian Alaphilippe, le nouveau chouchou des Français désigné super-combatif du Tour 2019

PORTRAIT


Romain Bardet (AG2R La Mondiale) a sauvé son maillot à pois et, par ricochet, son Tour de France lors de l'avant-dernière étape. Le Français, lâché au classement général après deux mauvaises semaines, ramène in extremis le maillot de meilleur grimpeur sur les Champs-Élysées. Portrait du coureur tricolore, considéré à juste titre comme une "tête" du peloton.

Bac S, "Monde Diplo", fan du Tour mais pas de chrono : qui est Romain Bardet, le maillot à pois de l'édition 2019 ?

Bac S, "Monde Diplo", fan du Tour mais pas de chrono : qui est Romain Bardet, le maillot à pois de l'édition 2019 ?

MAILLOTS DISTINCTIFS


Maillot jaune (leader du général) : Egan Bernal (Ineos)

Maillot à pois (meilleur grimpeur) : Romain Bardet (AG2R La Mondiale)

Maillot vert (meilleur sprinteur) : Peter Sagan (Bora-Hansgrohe)

Maillot blanc (meilleur jeune) : Egan Bernal (Ineos)

Super Combatif : Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step)

PORTRAIT


Étoile montante colombienne, Egan Bernal devient, à 22 ans, le plus jeune vainqueur du Tour de France depuis 110 ans. Le coureur du Team Ineos, qui a fait de la haute montagne son terrain de prédilection, a pris le pouvoir dans les Alpes pour offrir son pays son premier triomphe sur la Grande Boucle. Portrait du nouveau boss de l'épreuve reine du cyclisme.

Grimpeur hors pair, tout-puissant et précoce... Qui est Egan Bernal, le nouveau patron du Tour de France ?

Grimpeur hors pair, tout-puissant et précoce... Qui est Egan Bernal, le nouveau patron du Tour de France ?

BERNAL REMPORTE LE TOUR DE FRANCE 2019


Egan Bernal (Ineos) devient le premier Colombien à remporter la Grande Boucle. 

CLASSEMENT DE L'ÉTAPE


1. Caleb Ewan (Lotto-Soudal)

2. Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma)

3. Niccolo Bonifazio (Total-Direct Energie)

4. Max Richeze (Deceuninck-Quick Step)

5. Edval Boasson Hagen (Deceuninck-Quick Step)

Urgent

KM 0


VICTOIRE DE CALEB EWAN !!! L'Australien de la Lotto-Soudal remporte sa troisième étape sur le Tour pour sa première participation. Il s'impose devant Groenewegen et Bonifazio.

KM 0,3


Boasson Hagen (Dimension Data) lance de très loin. Il risque d'être trop court.

KM 1


C'est la flamme rouge ! Le sprint va bientôt être lancé.

KM 1,5


Alaphilippe (Deceuninck-Quick-Step) prend la tête du peloton pour Viviani.

KM 2,7


Les Mitchelton-Scott se positionnent à l'avant. Ils travaillent pour Trentin.

KM 3,3


Les trains des sprinteurs sont en place. L'emballement final s'annonce grandiose.

KM 4,9


Le peloton avale Van Avermaet (CCC). Matthews (Sunweb) se bat pour revenir.

KM 5,4


Van Avermaet (CCC) attaque ! 

KM 5,7


Surprise à l'arrière, Matthews (Sunweb) rentre dans le peloton. 

KM 6,5


Les coureurs entament le dernier tour de circuit de 6,5 km.

KM 7


Les sprinteurs se mettent en ordre de bataille. 

KM 9


Matthews (Sunweb) a un problème de dérailleur. Ça semble fini pour lui.

KM 10


En 45 arrivées sur les Champs-Élysées, 39 se sont jouées au sprint. 

KM 11


Colbrelli (Bahrain-Merida) rentre à l'arrière du peloton grâce à Nibali.

KM 12


Tratnik (Bahrain-Merida) est finalement avalé par le peloton. Le sprint massif se confirme.

KM 13


Encore deux tours à parcourir. Fraile (Astana) et Politt (Katusha-Alpecin) sont repris par le peloton. Scully (EF Education First) lâche prise. Tratnik (Bahrain-Merida) est seul à l'avant.

KM 15


Crevaison pour Colbrelli (Bahrain-Merida). Teuns l'attend.

KM 18


Sagan (Bora-Hansgrohe) est bien placé pour une victoire d'étape. Le maillot vert de meilleur sprinteur va sans doute tenter sa chance s'il arrive à sortir dans l'emballement final.

KM 20


L'écart tombe sous les 20" alors qu'il reste trois tours à parcourir. 

KM 22


Le passage des coureurs vu depuis les abords de la rue de Rivoli.

KM 24


Il reste encore quatre tours à parcourir avant le dénouement final.

KM 26


Tratnik (Bahrain-Merida), Politt (Katusha-Alpecin), Fraile (Astana) et Scully (EF Education First) roulent avec 27" d'avance sur le peloton. Ils n'arrivent pas à prendre le large.

KM 29


Les Lotto-Soudal d'Ewan, favori pour le sprint, maintiennent la pression sur les échappés.

KM 32


Aidé par Kwiatkowski et Castroviejo, Thomas (Ineos) est de retour à l'arrière du peloton.

KM 34


Thomas (Ineos) a crevé. Il est attendu par son équipier, Kwiatkowski.

KM 35


24" d'avance pour l'échappée.

KM 38


Les Deceuninck-Quick Step, Jumbo-Visma et Lotto-Soudal sont à l'avant du peloton.

KM 40


Les coureurs intercalés sont repris par la tête du peloton.

KM 41


Le peloton ne laisse pas filer les échappés. 24" les séparent. 

KM 45


Encore sept tours à parcourir avant l'arrivée. L'écart se régule autour des 25". 

KM 48


Les quatre hommes de tête comptent une dizaine de secondes d'avance sur le peloton. 

KM 50


Tratnik (Bahrain-Merida) et Politt (Katusha-Alpecin) reviennent sur la tête de course.

KM 52


Fraile (Astana) et Scully (EF Education First) attaquent !

KM 53


C'est parti pour huit tours de ce circuit de 6,5 km autour des Champs-Élysées. 

KM 54


Le peloton attaque les Champs-Élysées, dont les abords sont bondés de monde.

KM 55


Le soleil couchant sur Paris rend cette arrivée magnifique. 

KM 57


Les coureurs passent à l'intérieur de la cour du Louvre et font le tour de la pyramide. 

KM 60


Le peloton passe à l'instant devant le jardin du Luxembourg.

KM 63


Le premier passage sur la ligne se fera dans une dizaine de kilomètres.

Infos précédentes

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter