EN DIRECT - Vendée Globe : Charles Dalin creuse l'écart, Alex Thomson recule encore

EN DIRECT - Vendée Globe : Charles Dalin creuse l'écart, Alex Thomson recule encore
Vendée Globe 2020 : l’Everest des mers

VENDÉE GLOBE 2020 - Les infos sur la course, le décryptage de nos spécialistes : suivez "l'Everest des mers" avec nous.

Live

POINT COURSE 


Charlie Dalin a légèrement creusé l'écart avec Thomas Ruyant, selon le pointage de mardi à 5h. Poursuivant sa descente de l'Atlantique sud, le skipper français d'Apivia est désormais à 41,7 milles nautiques (77 km) devant son compatriote de LinkedOut. Le duel entre les deux Français se déroule loin devant Jean Le Cam (Yes We Cam!), doyen de la course, troisième à près de 300 milles du premier. Le Français Kevin Escoffier (PRB) conserve sa 4e place.


Le Gallois Alex Thomson (Hugo Boss), ancien leader de la course dont le voilier a connu de sérieux dommages dans la nuit de samedi à dimanche, recule quant à lui à la 7e place, dépassé par l'Allemand Boris Herrmann (Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) et le Français Yannick Bestaven (Maître Coq IV).


La tête de flotte longe actuellemet un couloir qui doit la mener vers le cap de Bonne-Espérance pour rejoindre les mers du sud, que beaucoup de marins engagés sur cette neuvième édition ne connaissent pas encore.


Classement mardi 4h :

1. Charlie Dalin (FRA/Apivia) à 19.246,5 milles de l'arrivée

2. Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) à 41,7 milles du premier

3. Jean Le Cam (FRA/Yes we Cam !) 297,2

4. Kevin Escoffier (FRA/PRB) 347,9

5. Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) 428,5

6. Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 436,2

7. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) 456,4

8. Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec) 470,2

9. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) 509,7

10. Samantha Davies (GBR/Initiatives-Cœur) 535,6

POINT COURSE


Le skipper français Charlie Dalin (Apivia) a ravi la tête du Vendée Globe à son rival et compatriote Thomas Ruyant (LinkedOut) pour la toutepremière fois de la course, lundi à la mi-journée. Il a un peu moins de 20 milles nautiques (37 km) d'avance sur Ruyant. 


Les deux marins, à la barre de bateaux dernière génération, glissent dans un petit couloir le long de l'anticyclone de Sainte-Hélène pour rejoindre la pointe sud de l'Afrique.


Classement lundi à 12h :

1. Charlie Dalin (FRA/Apivia) à 19.481,3 milles de l'arrivée

2. Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) à 19,5 milles du premier

3. Jean Le Cam (FRA/Yes we Cam !) 255,8

4. Kevin Escoffier (FRA/PRB) 261,4

5. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) 303,7

6. Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) 333,6

7. Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 338,3

 8. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) 341,7

 9. Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec) 372,6

10. Samantha Davies (GBR/Initiatives-Cœur) 418,0

UN ÉTAT D'ESPRIT DE CONQUÉRANT


Participant à son premier Vendée Globe, Armel Tripon s'attend à des découvertes au fur et à mesure de la course. Il avoue ne pas connaître son bateau sur le bout des doigts. Le skipper veut avant tout finir la course.

Vendée Globe : "Je ne perds jamais : soit je gagne, soit j'apprends", Armel Tripon raconte son aventure

POINT COURSE


Les Français Thomas Ruyant (LinkedOut) et Charlie Dalin (Apicia) sont au coude à coude lundi dans le Vendée Globe, leur compatriote Jean Le Cam s'arrogeant la troisième place au détriment du Gallois Alex Thomson, contraint à des réparations. 


Selon le pointage de lundi à 5h, Ruyant devance Dalin de seulement 7,2 milles nautiques, loin devant le doyen de la flotte Jean Le Cam qui, à bord de son voilier d'ancienne génération, se situe à plus de 250 milles du premier. Obligé de réparer des dommages structurels sur son monocoque (poutre située à l'avant), Thomson, l'un des favoris, passe en quatrième position à 270 milles de Ruyant.


Classement lundi à 5h :

1. Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) à 19.546,4 milles de l'arrivée

2. Charlie Dalin (FRA/Apivia) à 7,2 milles du premier

3. Jean Le Cam (FRA/Yes we Cam !) 250,2

4. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) 270,1

5. Kevin Escoffier (FRA/PRB) 283,7

6. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) 353,4

7. Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 359,6

8. Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) 360,7

9. Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec) 389,1

10. Samantha Davies (GBR/Initiatives-Cœur) 424,9

POINT COURSE  


Au large du Brésil, le Français Thomas Ruyant (LinkedOut) poursuit sa course en tête, avec son compatriote Charlie Dalin sur ses talons, alors qu'Alex Thomson navigue toujours à petite vitesse en raison d'un problème structurel.


Le classement ce dimanche à 11h :


1 . Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) à 19.729,9 milles de l'arrivée

2. Charlie Dalin (FRA/Apivia) à 10,9 milles du premier

3. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) 120,7

4. Jean Le Cam (FRA/Yes we Cam !) 258,2

5. Kevin Escoffier (FRA/PRB) 285,4

6. Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) 329,9

7. Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 336,2

8. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) 358,2

9. Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec) 362,1

10. Samantha Davies (GBR/Initiatives-Coeur) 395,1

11. Benjamin Dutreux (FRA/OMIA-Water Family) 608,7

12. Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) 634,3

13. Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group) 643,2

14. Maxime Sorel (FRA/V And B Mayenne) 824,0

15. Isabelle Joschke (GER/MACSF) 868,0

16. Clarisse Cremer (FRA/Banque Populaire X) 982,9

17. Romain Attanasio (FRA/Pure-Best Western) 988,5

18. Alan Roura (SUI/La Fabrique) 1.032,3

19. Stéphane Le Diraison (FRA/Time For Oceans) 1.301,1

20. Pip Hare (GBR/Medallia) 1.774,4

21. Didac Costa (ESP/One Planet One Ocean) 1.775,7

22. Arnaud Boissières (FRA/La Mie Câline-Artisans Artipôle) 1.782,8

23. Manuel Cousin (FRA/Groupe Sétin) 1.817,1

24. Armel Tripon (FRA/L'Occitane en Provence) 1.942,0

25. Alexia Barrier (FRA/TSE-4myplanet) 2.056,6

26. Clément Giraud (FRA/Compagnie du lit-Jiliti) 2.069,8

27. Miranda Merron (GBR/Campagne de France) 2.080,4

28. Ari Huusela (FIN/Stark) 2.099,7

29. Fabrice Amedeo (FRA/Newrest-Art et Fenêtres) 2.104,1

30. Sébastien Destremau (FRA/Merci) 2.104,6

31. Kojiro Shiraishi (JPN/DMG Mori Global One) 2.387,0

32. Jérémie Beyou (FRA/Charal) 3.118,7

- - Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne) Abandon

SÉRIEUSE AVARIE POUR ALEX THOMSON


Le bateau du Gallois Alex Thomson souffre d'un "problème structurel", mais le skipper est "en sécurité", a annoncé ce dimanche matin son équipe. Le staff du Britannique, à bord de "Hugo Boss", a été informé par le skippeur de son problème alors qu'il se trouvait "à environ 800 milles à l'est de Rio de Janeiro dans l'Atlantique Sud", précise-t-il dans un communiqué


"Alex et son équipe, ainsi que les architectes navals et les ingénieurs impliqués dans la construction du bateau, travaillent maintenant ensemble pour évaluer l'étendue de ce problème structurel et pour déterminer un programme et un planning de réparation", ajoute son équipe.  


Le skippeur "est en sécurité et en bonne santé à bord, et dialogue régulièrement avec l'équipe", précise-t-on encore.

POINT COURSE

  

Le Gallois Alex Thomson (Hugo Boss), dépassé samedi matin par le skipper français Thomas Ruyant (LinkedOut), qui lui a ravi la première place du Vendée Globe, s'accrochait au pointage de midi, réduisant même son retard.  


Le classement ce samedi à 11h :


   1. Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) à 20.073,5 milles de l'arrivée

   2. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 21,7 milles du premier

   3. Charlie Dalin (FRA/Apivia) 66,7

   4. Jean Le Cam (FRA/Yes we Cam !) 281,7

   5. Kevin Escoffier (FRA/PRB) 314,0

   6. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) 337,7

   7. Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) 379,1

   8. Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 392,3

   9. Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec) 408,6

   10. Samantha Davies (GBR/Initiatives-Coeur) 426,2

   11. Benjamin Dutreux (FRA/OMIA-Water Family) 590,3

   12. Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) 636,5

   13. Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group) 679,8

   14. Maxime Sorel (FRA/V And B Mayenne) 822,4

   15. Isabelle Joschke (GER/MACSF) 938,1

   16. Romain Attanasio (FRA/Pure-Best Western) 975,1

   17. Clarisse Cremer (FRA/Banque Populaire X) 975,3

   18. Alan Roura (SUI/La Fabrique) 1.021,4

   19. Stéphane Le Diraison (FRA/Time For Oceans) 1.255,7

   20. Didac Costa (ESP/One Planet One Ocean) 1.583,9

   21. Pip Hare (GBR/Medallia) 1.587,8

   22. Arnaud Boissières (FRA/La Mie Câline-Artisans Artipôle) 1.598,9

   23. Manuel Cousin (FRA/Groupe Sétin) 1.630,5

   24. Armel Tripon (FRA/L'Occitane en Provence) 1.892,4

   25. Alexia Barrier (FRA/TSE-4myplanet) 1.977,9

   26. Miranda Merron (GBR/Campagne de France) 1.982,3

   27. Ari Huusela (FIN/Stark) 1.996,6

   28. Sébastien Destremau (FRA/Merci) 2.003,7

   29. Clément Giraud (FRA/Compagnie du lit-Jiliti) 2.008,4

   30. Fabrice Amedeo (FRA/Newrest-Art et Fenêtres) 2.044,5

   31. Kojiro Shiraishi (JPN/DMG Mori Global One) 2.151,4

   32. Jérémie Beyou (FRA/Charal) 3.146,4

   - - Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne) abandon

   

VIE À BORD


Les leaders du Vendée Globe longent déjà les côtes du Brésil. Mais certains sont loin derrière. En tête ou à la traîne, les navigateurs s'autorisent parfois des petits plaisirs. La preuve en images.

VIDEO - Au cœur du Vendée Globe J12 : quand les skippers s'autorisent un petit plaisir

POINT COURSE


Aux larges des côtés du Brésil, le Français Thomas Ruyant (LinkedOut) poursuivait sa remontée sur le leader Alex Thomson (Hugo Boss) ce vendredi à 9h. Revenu à 4 milles du Gallois, au point de 5h, le skippeur tricolore naviguait à 9 milles en milieu de matinée. Les deux hommes en tête de course sont poursuivis par Charlie Dalin (Apivia) qui reste au contact à 49 milles. 

POINT COURSE


Leader depuis dimanche du Vendée Globe, Alex Thomson (Hugo Boss) est menacé par le Français Thomas Ruyant (LinkedOut), qui n'est plus qu'à une poignée de milles nautiques du Gallois, jeudi à mi-journée.


Thomson, le premier à avoir doublé l'équateur mercredi après 9 jours et 23 heures de course, est suivi de près par Ruyant, deuxième à 7,8 nm (soit 14,38 km).  Charlie Dalin (Apivia), n'est plus très loin non plus du leader. Il pointe troisième, à 36,1 nm (66 km). Les trois marins naviguent désormais dans l'hémisphère sud, comme un tiers de la flotte.

   

Classement jeudi à 12h :

1. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 20.976,1 milles de l'arrivée

2. Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) à 7,8 milles du premier

3. Charlie Dalin (FRA/Apivia) 36,1

4. Jean Le Cam (FRA/Yes we Cam !) 111,3

5. Kevin Escoffier (FRA/PRB) 166,3

6. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) 180,5

7. Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) 220,7

8. Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 233,6

9. Samantha Davies (GBR/Initiatives-Coeur) 240,7

10. Benjamin Dutreux (FRA/OMIA-Water Family) 259,9

LA MAGIE DU POT-AU-NOIR


Après dix jours de course, les skippers du Vendée Globe se sont mesurés au Pot-au-Noir. Un no man's land météorologique très instable pour quiconque le traverse. 

À TABLE ! 


Plongés dans la course, les navigateurs du Vendée Globe n'ont pas le temps de se préparer de bons petits plats. Alors, que mangent-ils ? Samantha Davies, Louis Burton et Charlie Dalin ouvrent à LCI leurs bannettes et sacs de nourriture.

"Il n'y a pas d'épicerie du coin en mer" : que mangent les skippers du Vendée Globe ?

POINT COURSE


En tête sans discontinuer depuis dimanche matin, le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss) maintient le cap à l'avant de la flotte de la 9e édition du Vendée Globe, ce jeudi à 5h. Il est toujours suivi par Thomas Ruyant (LinkedOut) et  Charlie Dalin (Apivia).

CLASSEMENT DE MERCREDI


   1. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 21.232,7 milles de l'arrivée

   2. Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) à 70,1 milles du premier

   3. Charlie Dalin (FRA/Apivia) 97,2

   4. Jean Le Cam (FRA/Yes we Cam !) 116,2

   5. Kevin Escoffier (FRA/PRB) 179,2

   6. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) 191,5

   7. Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) 224,5

   8. Benjamin Dutreux (FRA/OMIA-Water Family) 228,3

   9. Samantha Davies (GBR/Initiatives-Coeur) 229,7

   10. Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 233,7

   11. Sébastien Simon (FRA/Arkéa-Paprec) 264,6

   12. Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) 278,1

   13. Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group) 386,1

   14. Maxime Sorel (FRA/V And B Mayenne) 413,5

   15. Romain Attanasio (FRA/Pure-Best Western) 448,2

   16. Isabelle Joschke (GER/MACSF) 531,0

   17. Alan Roura (SUI/La Fabrique) 557,9

   18. Clarisse Cremer (FRA/Banque Populaire X) 566,2

   19. Stéphane Le Diraison (FRA/Time For Oceans) 750,2

   20. Didac Costa (ESP/One Planet One Ocean) 1.025,7

   21. Arnaud Boissières (FRA/La Mie Câline-Artisans Artipôle) 1.091,8

   22. Pip Hare (GBR/Medallia) 1.109,2

   23. Manuel Cousin (FRA/Groupe Sétin) 1.149,4

   24. Kojiro Shiraishi (JPN/DMG Mori Global One) 1.424,0

   25. Ari Huusela (FIN/Stark) 1.462,7

   26. Armel Tripon (FRA/L'Occitane en Provence) 1.472,1

   27. Miranda Merron (GBR/Campagne de France) 1.499,9

   28. Alexia Barrier (FRA/TSE-4myplanet) 1.504,7

   29. Sébastien Destremau (FRA/Merci) 1.570,2

   30. Clément Giraud (FRA/Compagnie du lit-Jiliti) 1.582,6

   31. Fabrice Amedeo (FRA/Newrest-Art et Fenêtres) 1.759,6

   32. Jérémie Beyou (FRA/Charal) 2.836,9

   + Nicolas Troussel (FRA/Corum L'Epargne) Abandon

PREMIÈRE NUIT POUR BEYOU


La flotte est revenue à 32 bateaux après le retour en course mardi en fin de journée de Jérémie Beyou, qui avait dû faire demi-tour pour revenir aux Sables-d'Olonne pour réparer après des avaries. Le Français a passé sa première nuit sans encombre et se trouve dans le Golfe de Gascogne, où il se dirige vers un nouveau front.


"J'y vais sur la pointe des pieds avec le matériel, j'ai fait un peu de sud pour éviter de prendre trop de vent avec l'arrivée du front", a expliqué le skippeur finistérien qui "veut faire les choses bien". "Ça fait très bizarre, j'ai l'habitude d'avoir des concurrents autour de moi et là, on ne peut pas appeler ça une course pour l'instant. (...) Maintenant, il faut que je fasse mon bout de chemin seul. C'est aussi un chemin introspectif", explique-t-il.

POINT COURSE


Le Britannique Alex Thomson (Hugo Boss) reste toujours en tête du classement de la 9e édition du Vendée Globe, ce mercredi à 5, alors que les bateaux se rapprochent de l'Équateur. Il est toujours suivi par Thomas Ruyant (LinkedOut), qui continue de se rapprocher, et de Jean Le Cam (Yes We Cam!).


"Entre le nord du Brésil et le golfe de Guinée, les six premiers bateaux ont certes un peu ralenti, voyant les speedomètres chuter autour des 10 noeuds, mais pour l'heure, la traversée de la zone de convergence intertropicale semble se dérouler sans trop de tracas", relatent les organisateurs mercredi matin, faisant état de températures autour des 30 degrés.


Classement mercredi :

1. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 21.402,4 milles de l'arrivée

2. Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) à 69,9 milles du premier

3. Jean Le Cam (FRA/Yes we Cam !) 111,6

4. Charlie Dalin (FRA/Apivia) 115,4

5. Kevin Escoffier (FRA/PRB) 189,9

6. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) 214,3

7. Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) 233,8

8. Samantha Davies (GBR/Initiatives-Coeur) 235,4

9. Benjamin Dutreux (FRA/OMIA-Water Family) 256,3

10. Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 282,7

BEYOU REPART SUR LE VENDÉE


Jérémie Beyou (Charal) reprend la mer ce mardi après-midi. Le skippeur avait été contraint de rentrer aux Sables-d'Olonne samedi midi pour réparer les dégâts importants survenus sur son bateau.

CARNET DE BORD 


La première semaine de course de ce 9e Vendée Globe a été très difficile et mouvementée pour les marins d'eau salée. Pendant les deux mois et demi que doit durer la course, Samantha Davies, skippeuse du voilier Initiatives-Cœur, vous fait partager chaque semaine sur LCI sa vie à bord et ses états d'âme.

VIDÉO - "Le Vendée de Sam Davies", épisode 2 : le calme après les tempêtes

LE POT-AU-NOIR DROIT DEVANT


Après plus d'une semaine en mer, Alex Thomson (Hugo Boss) et ses premiers poursuivants sont entrés dans le Pot-au-Noir. Une zone redoutée qui pourrait avoir de lourdes conséquences.

Vendée Globe : le Pot-au-Noir, là où le vent n'en fait qu'à sa tête

POINT COURSE


Le Gallois Alex Thomson (Hugo Boss) accentue son avance à la tête du Vendée Globe, tandis que le Français Thomas Ruyant (LinkedOut) passe en deuxième position, selon le premier classement de ce mardi à 5h. Son compatriote Jean Le Cam (Yes we Cam!) est distancé désormais d'environ 10 milles nautiques (18,5 km).


Thomson, à plus de 104 milles de son poursuivant immédiat, et le reste de la flotte s'apprêtent à traverser le Pot-au-Noir, la zone de convergence intertropicale qui s'annonce favorable au Britannique, très aguerri dans l'épreuve du tour du monde en solitaire.


 Classement mardi :

 1. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 21.759,2 milles de l'arrivée

 2. Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) à 104,1 milles du premier

 3. Jean Le Cam (FRA/Yes we Cam !) 114,6

 4. Charlie Dalin (FRA/Apivia) 149,6

 5. Kevin Escoffier (FRA/PRB) 210,0

 6. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) 255,9

 7. Benjamin Dutreux (FRA/OMIA-Water Family) 261,7

 8. Samantha Davies (GBR/Initiatives-Coeur) 278,8

 9. Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) 278,9

 10. Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 296,7

ABANDON


Ils ne sont plus que 32 skippers encore en course. Nicolas Troussel (CORUM L'Epargne) a abandonné lundi après avoir démâté. "Avant le lever du jour, j'étais dans ma bannette, j'ai entendu un grand bruit, je suis sorti et il n'y avait plus de mât. C'est la fin de cette aventure Vendée Globe 2020 (…). Il faudra revenir, on va réfléchir à tout ça (…)", a-t-il expliqué.


Après avoir séparé le gréement du bateau pour ne pas endommager la coque, le skipper originaire de la baie de Morlaix, forcément très déçu, se dirige maintenant au moteur vers le port de Mindelo au Cap-Vert qu'il devrait atteindre dans quatre jours.

BEYOU ANNONCE QU'IL VA REPARTIR


De retour aux Sables-d'Olonne depuis samedi midi, pour réparer les dégâts importants survenus sur son bateau, Jérémie Beyou va reprendre la mer. "J'y retourne, le bateau sera prêt demain matin", a déclaré le skipper Charal. Il doit repartir à la marée dans l'après-midi. 

REDOUTÉ ET REDOUTABLE


Après plus d'une semaine en mer, le Pot-au-Noir est en ligne de mire pour les participants du 9e Vendée Globe. Une zone redoutée qui pourrait avoir de lourdes conséquences.

Vendée Globe : le Pot-au-Noir, là où le vent n'en fait qu'à sa tête

DÉMÂTAGE


Le bateau de toute dernière génération, dit "volant", de Nicolas Troussel (Corum L'Epargne) a démâté dans la nuit de dimanche à lundi au large du Cap-Vert, ont annoncé les organisateurs du Vendée Globe ce lundi, en précisant que le skipper n'est pas blessé.


Troussel, qui participe à son premier Vendée Globe à la barre d'un voilier sorti des chantiers en mai dernier, pointait alors à la 7e place au classement et filait à vive allure. Il s'agit du premier démâtage depuis le départ de la course autour du monde le 8 novembre.

CLARISSE ET THÊTA


Elle a peur, elle a froid, elle n’a pas faim, elle a trop chaud. Elle le dit. Elle l’écrit sans pudeur. Juste vraie. Aucune envie de se frotter à la 29 ème dépression tropicale de la saison. Thêta ne sera jamais sa copine. Vagues de 5 à 6 mètres, vent jusqu’à 45 kt. La routine pour un marin décidé à affronter le Grand Sud et le Cap Horn. 


Empanner, partir dans l’Ouest pour moins souffrir. Elle n’est pas la seule à choisir cette option. Préserver son bateau, préserver sa course. Clarisse Crémer a des ambitions. Finir la course mais pas seulement. Briller au firmament des bateaux à dérive. Jean Le Cam a pris Thêta à la gorge pas elle. Il caracole en tête, elle fait le dos rond. Et elle a bien raison. 


Clarisse a du talent mais pas l’expérience du Roi Jean. Elle a compris l’essentiel pour bien figurer au classement du Vendée Globe, il faut d’abord rejoindre les Sables d’Olonne. Jean sait affronter une tempête en préservant l’essentiel. Elle apprend. Jean sait quand le bateau souffre. Elle écoute, tente de deviner. Perçoit les bruits, les signes mais connaît aussi ses limites en matières de bricolages hauturiers. 


Son bateau est sans doute l’un des mieux préparés par l’une des plus professionnelles des équipes. Elle a confiance mais aussi une grande responsabilité : ramener Banque Populaire sans l’avoir fait souffrir. Pour mieux repartir. 


X.de Giacomoni

Infos précédentes

Trente-trois skippers partis pour trois mois sinon plus. L'édition 2020 du Vendée Globe, tour du monde mythique en solitaire, sans escale et sans assistance, a débuté dimanche 8 novembre à 14h20 précises aux Sables d'Olonne. Un départ sans les clameurs habituelles des centaines de milliers de spectateurs massés le long du chenal ou à bord de bateaux voguant au plus près de la ligne de départ.  

Pour les favoris, un objectif au-delà de la victoire : aller chercher le record d'Armel Le Cléac'h, qui avait mis 74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes en 2016/2017. Avec leurs foils, Alex Thomson (Hugo Boss) et les six autres concurrents "volants" munis de cette évolution technologique - qui offre un gain de vitesse de l'ordre de 10% - semblent plus que jamais taillés pour y arriver.

En attendant de le savoir, retrouvez les principales infos sur la course et les décryptages de nos journalistes spécialistes dans le fil ci-dessous :  

Toute l'info sur

Vendée Globe 2020 : l’Everest des mers

Lire aussi

Infos sur la course, décryptages, classements, photos, vidéos... Suivez le Vendée Globe 2020 dans le fil ci-dessus. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 nouveaux cas en 24 heures, une première depuis septembre

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

EN DIRECT - États-Unis : le camp Biden salue la mise en place d'un "transfert du pouvoir pacifique"

Évacuation violente à Paris : colère et indignation des élus locaux, Darmanin dénonce des images "choquantes"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent