LeBron James et la NBA réclament "justice" pour Jacob Blake, visé dans le dos par les tirs d'un policier

LeBron James et la NBA réclament "justice" pour Jacob Blake, visé dans le dos par les tirs d'un policier
Autres sports

INDIGNATION - Dimanche, dans le Wisconsin, un homme afro-américain a reçu plusieurs balles dans le dos, tirées par un policier. La victime Jacob Blake, en vie, est dans un état critique. LeBron James et plusieurs stars de la NBA ont fait part de leur colère, après ce qui s'apparente à une violence policière.

Aux États-Unis, les histoires de violences policières se suivent et se ressemblent. En mai dernier, la mort de George Floyd avait suscité un émoi sans précédent. Trois mois après, Jacob Blake, un père de famille de 29 ans, se trouve entre la vie et la mort. Dimanche 23 août, cet Afro-Américain s'est fait tirer dans le dos, sous les yeux de ses enfants, par un policier de Kenosha, à une quarantaine de kilomètres au sud de Milwaukee, dans le Wisconsin. L'homme regagnait alors sa voiture, après s'être interposé lors d'une dispute. Très grièvement blessé, il a été opérée d'urgence et hospitalisé en soins intensifs. 

Depuis la bulle de Disney World, où se termine la saison NBA, LeBron James a réclamé "justice" après ce qui s'apparente à une nouvelle bavure policière. "Et vous vous demandez pourquoi nous disons ce que nous disons sur la police !! Quelqu'un s'il vous plaît, dites-moi ce que c'est put... ??? !!! Exactement un autre homme noir ciblé. Cette merde est si mauvaise et si affligeante !! Je me sens tellement désolé pour lui, pour sa famille et NOTRE PEUPLE !!", a tweeté la superstar des Los Angeles Lakers. 

"Nous jouons à un sport magnifique qui rassemble tant de familles et les gens devraient pouvoir se réjouir et en profiter, mais en même temps on ne peut pas perdre de vue ce qui se passe réellement dans notre monde, en particulier ici en Amérique", a poursuivi LeBron James au micro de la chaîne TNT, après la victoire contre Portland (135-115). "Voilà ce dont nous parlons et ce dont nous allons continuer de parler. Etant père de deux garçons et Afro-Américain, continuer à voir ce qui continue de se passer avec cette brutalité policière envers mon espèce (sic) et cette injustice sociale, c'est simplement déconcertant".

Ils (les policiers) ont sûrement essayé de le tuer- George Hill, l'arrière des Milwaukee Bucks

Depuis plus de trois semaines qu'a repris la saison, la NBA affiche un soutien massif au mouvement "Black Lives Matter". Les joueurs prennent régulièrement la parole et portent divers slogans et messages sur leur dos de maillots. "MERDE AUX MATCHES ET AUX PLAY-OFFS !!! C'EST FOU ET C'EST UN VRAI PROBLÈME NOUS DEMANDONS LA JUSTICE ! JE N'AI PAS DE MOTS MAIS PUT... ! C'EST POURQUOI NOUS NE SOMMES PAS EN SÉCURITÉ !!!!", s'est indigné, en lettres capitales sur Twitter, la star d'Utah Donovan Mitchell, lui aussi présent en Floride, où il dispute les play-offs avec le Jazz de Rudy Gobert.

Face à la presse, l'arrière de Milwaukee George Hill a lui laissé éclater sa colère, après avoir visionné une vidéo prise au téléphone portable, où l'on voit Blake se faire tirer dessus par un policier blanc. "C'est juste écœurant, c'est sans cœur. Dieu merci, il est toujours en vie. Je sais que les flics sont probablement contrariés qu'il soit toujours en vie, parce que je sais qu'ils ont sûrement essayé de le tuer." "Nous prions pour le rétablissement de Jacob Blake (...) Nous sommes fermement opposés aux problèmes récurrents d'utilisation excessive de la force au devant de la communauté noire", a réagi la franchise des Bucks.

Toute l'info sur

Jacob Blake : la nouvelle affaire qui choque l'Amérique

Affaire Jacob Blake : que s'est-il passé ?

À Kenosha, où s'est déroulée cette nouvelle bavure policière, des manifestants se sont rassemblés dès dimanche soir. Des incendies ont été allumés et des affrontements ont éclaté avec la police anti-émeute, selon des images publiées par le Milwaukee Journal Sentinel. En réaction à cette vague de protestation, les autorités locales ont décrété un couvre-feu. Les deux agents de l'État du Wisconsin, impliqués dans ce drame, ont été suspendus. Une enquête a été ouverte par le comté de Kenosha lundi 24 août.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Mort de Samuel Paty : la cérémonie d'hommage aura lieu dans la cour de la Sorbonne

Tempête Barbara et épisode cévenol : à quoi s’attendre à partir de mardi ?

EN DIRECT - Covid-19 : cas contact, Brigitte Macron va s'isoler une semaine

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Qui est Ludovic B., l'homme soupçonné du meurtre de Victorine Dartois ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent